RTBFPasser au contenu
Rechercher

Tour de France

"Le coureur le plus complet jamais vu", "un monstre de puissance" : le peloton émerveillé par Wout van Aert

Wout van Aert : "Le plan initial ? Arriver dans un grand groupe de tête et peut-être essayer de gagner l'étape"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Wout van Aert a tenté un coup de panache incroyable jeudi lors de la sixième étape du Tour de France, entre Binche et Longwy. Parti à 148 kilomètres de l'arrivée, le coureur belge a craqué à seulement 11 bornes de la ligne finale. Une performance impressionnante pour beaucoup, un peu plus surprenante pour d'autres.

"Le plan initial était un peu différent. J'espérais arriver dans un grand groupe de tête et peut-être essayer de gagner l'étape. On était seulement trois finalement. Une fois que j'étais dans l'échappée, c'était trop tard pour changer d'avis, j'ai décidé de tenter d'aller au bout", a expliqué van Aert à notre micro à Longwy.

Au sein du peloton, le coureur Jumbo-Visma impose le respect. A commencer par Quinn Simmons, échappé avec lui sur la 6e étape. "Je pense qu'il est le coureur le plus complet jamais vu. Certains peuvent argumenter en faveur de Tadej Pogacar, mais regardez l'année dernière : il a gagné en montagne, en sprint, et en contre-la-montre. Sur les 20 premières minutes, quand nous étions trois à essayer de prendre le large, je n'avais jamais autant souffert. Quand il est parti en solitaire à 30 kilomètres de l'arrivée, ce n'était pas un choix de ma part de le laisser partir, je n'avais jamais été décroché de la roue de quelqu'un comme ça auparavant", a indiqué le coureur américain du team Trek.

"Van Aert, c'est un monstre de puissance. Il est sorti en costaud, il a fait une démonstration. Je voulais être dans l'échappée et finalement je suis peut-être content de ne pas avoir été avec lui, ça aurait été une journée très dure", a aussi précisé Alexis Vuillermoz (TotalEnergies). Guillaume Martin l'a lui qualifié d'extraterrestre, à l'instar d'un Pogacar : "Il n'a pas quitté les quinze premières positions pendant 80 kilomètres, il était vraiment impressionnant. On avait un peu tous l'impression d'être des cadets face à lui", a déclaré le coureur français de la Cofidis, évoquant le début de l'étape.

"Je me suis régalé. Il n'est pas dans mon équipe mais c'est un coureur magnifique. Il a tout en lui et il sait encore être l'équipier. Il sait donner jusqu'à la dernière goutte d'énergie dans la poursuite, comme on l'a vu sur les pavés. Je ne vais pas dire que c'est mon coureur préféré mais j'ai une admiration profonde pour ce mec-là. C'est un coureur qui a en lui ce qu'est le cyclisme dans sa totalité", a résumé Marc Madiot, manager de l'équipe Groupama-FDJ, au micro de France TV.

Le maillot vert, le rôle d'équipier et peut-être encore aller chercher l'une ou l'autre étape : le Tour de Wout van Aert est loin d'être terminé. Nul doute qu'on va le revoir très prochainement...

Tour de France : Wout van Aert
Tour de France : Wout van Aert © Tous droits réservés

Articles recommandés pour vous