Regions Liège

Le cornhole, la "pétanque à l’américaine" débarque en région liégeoise

Des concurrents liégeois lors d’un récent tournoi international à Rotterdam

© Acleurope

28 sept. 2022 à 14:03 - mise à jour 28 sept. 2022 à 16:06Temps de lecture1 min
Par Michel Grétry

Ils sont actuellement une dizaine d’adeptes, mais ils viennent de se constituer officiellement en association pour la pratique et la promotion de ce sport. C’est un jeu d’adresse : il s’agit de lancer un sac en tissus, d’un poids d’un peu moins d’un demi-kilo, rempli de grains de maïs, et de le faire tomber dans un trou percé sur une planche inclinée, placée à une distance de huit mètres.

Comme l’explique Côme Serayet, l’un des fondateurs, "c’est une vieille histoire, les premières traces remontent au quatorzième siècle en Allemagne, puis au dix-neuvième aux Etats-Unis, puis ça se développe voici cinquante ans, et la pratique a pris un tel essor, elle s’est emballée, et il existe deux ligues dont l’une compte des joueurs professionnels ; c’est très ludique, la prise en main du matériel est facile, mais évidemment, pour atteindre un certain niveau, réussir certains lancers, il faut de la technique et de l’entraînement ; c’est addictif, dès la prise en main d’un sac, l’envie de lancer est là".

Tout est codifié : le poids, le remplissage et donc la flexibilité, et même le grammage des tissus qui permettent des "coups" différents, plus ou moins glissés, plus ou moins directs, voire des "rolls" qui consiste à rebondir au-dessus d’un précédent sac pour atteindre l’objectif. Des discussions sont en cours avec l’administration communale de Grâce-Hollogne pour disposer d’une salle qui permettent des entraînements à jours et heures fixes, ce qui n’est pas le cas actuellement. Le cornhole pourrait, s’il se développe, figurer dans six ans, comme discipline de démonstration aux jeux olympiques de Los Angeles. Il est temps que des liégeois s’y préparent…

 

Articles recommandés pour vous