RTBFPasser au contenu

On n'est pas des pigeons

Le consommateur mange plus de poissons

Le consommateur mange plus de poissons,
23 avr. 2020 à 15:15 - mise à jour 23 avr. 2020 à 15:201 min
Par Paul-Henri Burrion

La demande pour les restaurants est à l'arrêt et cela représente moins de débouchés pour les produits nobles comme le turbo, le homard, la sole ou encore la lotte. 

Les prix s'écrasent, ce qui ne motive pas les pêcheurs à sortir en mer. 

70% de chiffre d'affaire en moins !

Exemple, à Saint Quay Portrieux en Bretagne, c'est la saison de la seiche et les prix ont chuté. Il n'y a pas de demande, le prix de vente est passé de 3 euros 80 à 1 euros 80 du kilo. Les pêches sont congelées en vue d'une reprise pour l'exportation en direction de l'Italie.

Pour le consommateur, les choses sont différentes... la demande est bien là pour le poisson en Belgique ! Les deux criées d'Ostende et Zeebruge sont toujours en activité, elles fonctionnent quotidiennement. On constate une augmentation de 15 à 20 % des ventes. C'est le cas chez Delhaize depuis le début du confinement. Des poissons comme le saumon ont beaucoup de succès depuis le début de la crise. Dans une moindre mesure, la consommation du cabillaud a aussi augmenté.

Pour l'instant, les prix restent stables.

Mais cela peut encore évoluer. Tout dépendre des mesures prises dans les pays exportateurs.

Sur le même sujet

20 avr. 2020 à 08:45
1 min
08 avr. 2020 à 15:04
2 min

Articles recommandés pour vous