RTBFPasser au contenu

Scène - Accueil

Le Conservatoire de Paris se positionne désormais dans le top des meilleures écoles des arts du spectacle

Le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris est actuellement à la quatrième place de la dernière édition du classement QS sur les meilleurs établissements d’enseignement des arts du spectacle au monde.

La France a longtemps été à la traîne dans le classement QS des meilleurs établissements d’enseignement des arts du spectacle au monde. Ce n’est plus le cas grâce au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSMDP). L’institution arrive en quatrième position de l’édition 2022 du palmarès.

Chaque année, le classement QS recense les 100 premiers établissements d’enseignement supérieur des arts du spectacle au niveau mondial. La France y a longtemps été devancée par les États-Unis avec la célèbre Juilliard School de New York, et le Royaume-Uni avec le Royal College of Music de Londres. Elle prend sa revanche depuis deux ans grâce au Conservatoire de Paris.

L’institution, fondée en 1795, continue sa progression dans le classement QS en se hissant à la quatrième place. Elle était classée cinquième l’année dernière, derrière la Juilliard School, le Royal College of Music, le Royal Conservatoire of Scotland et la Royal Academy of Music. Dans l’édition 2020 du palmarès, le Conservatoire de Paris était en 17ème position.

Pour Emilie Delorme, directrice du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, cette reconnaissance renforce l’attractivité de l’établissement auprès des étudiants et des professionnels du monde entier. Plus de 300 étudiants étrangers (européens et non-européens) y étaient inscrits en 2019, d’après son rapport d’activité.

"Cette progression du CNSMD de Paris dans le classement QS Peforming Arts est la juste récompense des efforts des enseignants, étudiants et agents du Conservatoire, qui font de notre établissement l’un des premiers lieux d’excellence musicale et chorégraphique dans le monde. Elle vient récompenser le rayonnement de nos programmes de formation et de notre recherche et la mise en place de nombreux nouveaux partenariats avec le monde culturel", a-t-elle déclaré dans un communiqué.

Cette envolée dans le classement QS est aussi une belle récompense pour Emilie Delorme, deux ans après qu’elle soit devenue la première femme de l’histoire à diriger l’établissement de transmission des arts musicaux et chorégraphiques. Elle a pris la succession du compositeur et chef d’orchestre Bruno Mantovani, qui est resté neuf ans à la tête de l’institution. Son arrivée a toutefois suscité de vives inquiétudes dans le milieu conservateur de la musique classique. La raison ? Certaines de ses prises de position sur le féminisme, la parité et la diversité. Des personnalités publiques comme le ministre de la Culture de l’époque, Franck Riester, avaient salué sa nomination. "Emilie Delorme dispose d’atouts essentiels pour proposer un projet ambitieux pour le Conservatoire", avait-il déclaré.

Sur le même sujet

17 févr. 2022 à 16:29
2 min
02 févr. 2022 à 07:19
1 min

Articles recommandés pour vous