RTBFPasser au contenu

Regions Liege

Le conseil d'Etat refuse d'invalider le plan urbain de mobilité de l'agglomération liégeoise

Le conseil d'Etat refuse d'invalider le plan urbain de mobilité de l'agglomération liégeoise
17 mars 2021 à 16:31 - mise à jour 17 mars 2021 à 16:311 min
Par Michel Gretry

C’est une défaite pour les opposants à la liaison autoroutière entre Cerexhe-Heuseux et Beaufays : ils n’ont pas obtenu l’annulation du plan urbain de mobilité de l’agglomération liégeoise. Le document, adopté voici deux ans, s’est contenté de "postposer" le projet, de le geler, pas de l’abandonner. Or, des riverains se battent depuis plusieurs dizaines d’années contre le parachèvement du contournement de la ville. Leurs terrains sont en zone de réservation, ce qui entraîne des difficultés pour les permis de bâtir, les rénovations de maisons, les droits de succession. Ils voudraient une décision définitive. Ils craignent un revirement politique, lors de la prochaine législature, ou la suivante…

Le problème, c’est que le plan urbain de mobilité, selon le décret de la région wallonne, est simplement indicatif. Il donne une orientation, sans plus. Il est donc sans conséquence sur la concrétisation éventuelle de la liaison Cerexhe-Heuseux Beaufays. Au contraire, il fixe des conditions pour sa mise en œuvre ultérieure, et notamment la réalisation d’une nouvelle étude environnementale. Il est dépourvu de toute force contraignante. C’est ce que disent les magistrats du conseil d’Etat, qui, pour la première fois, ont dû se demander si, oui ou non, un plan urbain de mobilité est susceptible d’un recours. Ils ont répondu par la négative, et ils ont déclaré la requête irrecevable. Les incertitudes demeurent quant à l’aménagement de cette portion de territoire.

 

Articles recommandés pour vous