RTBFPasser au contenu
Rechercher

Le congé de maternité des indépendantes va passer de huit à douze semaines

Il y aura aussi l'exonération du paiement des cotisations sociales avec maintien des droits pour le trimestre qui suit l'accouchement.
07 mars 2016 à 13:29Temps de lecture1 min
Par Michel Visart

Ce n'est pas vraiment un hasard à la veille de la Journée de la femme, les ministres Willy Borsus et Maggie De Block ont présenté ce matin un plan pour entrepreneuriat féminin. Le but: aider concrètement les femmes indépendantes dans leur quotidien.

Et quoi de plus complexe dans la vie de tous les jours d'une indépendante ou d'une chef d'entreprise que de combiner une double gestion : le boulot et la vie de famille.

Car l'égalité des tâches à la maison n'est pas encore une réalité dans tous les couples, loin de là selon les nombreuses femmes qui assistaient à la présentation de ce plan.

Très concrètement, le congé de maternité va être revu. Les trois semaines obligatoires sont maintenue mais la période facultative est prolongée de 5 à 9 semaines. Avec plus de flexibilité : les femmes qui le souhaitent pourront prendre ce congé facultatif à mi-temps.

Parallèlement, il y aura l'exonération du paiement des cotisations sociales avec maintien des droits pour le trimestre qui suit l'accouchement.

Ces mesures, plus quelques autres moins significatives, coûteront annuellement 12 millions d'euros à l'Etat.

Le plan prévoit également un nouveau statut de soutien familial destiné, un statut léger dans la sécurité sociale des indépendants. Il vise les étudiants, les personnes âgées ou tout autre travailleur prêt à consacrer du temps dans l'aide ménagère.

Il reste à installer un vrai partage des tâches au sein des couples, mais ce n'est pas un plan qui va changer les mentalités.

Sur le même sujet

Maternité: 10ème meilleur pays au monde, la Belgique peut progresser

Séjour en maternité: les sages-femmes ont le baby blues

Articles recommandés pour vous