Regions Liège

Le comité Dégaze débouté d’un recours contre la centrale des Awirs

L’ancienne centrale des Awirs, dont le démantèlement est largement entamé pour laisser la place à une nouvelle unité

© © Tous droits réservés

Circulez, y’a rien à voir, c’est très schématiquement résumer l’arrêt que vient de rendre le conseil d’État, saisi d’un recours en suspension contre le projet de centrale au gaz du groupe Engie Electrabel. Les opposants ont tenté d’obtenir l’arrêt des travaux, en vain.

Une première demande en ce sens auprès du gouvernement wallon avait été déclarée irrecevable. C’est cette décision-là qui vient d’être confirmée : les quatre plaignants n’ont pas un intérêt direct à la cause, ils habitent loin, à près de deux kilomètres pour les voisins les plus proches, une distance qui les met à l’abri d’un dommage visuel ou paysager, d’une perte de valeur des maisons du quartier. Les magistrats n’ont donc pas examiné les arguments de fond, quant à l’impact climatique. Il reste à voir si ce débat peut encore juridiquement intervenir à l’occasion des audiences sur la requête en annulation. Dans l’immédiat, le permis d’urbanisme reste donc en vigueur.

Le comité Dégaze entend poursuivre son combat, tant l’ambition de produire de l’électricité pas chère avec du gaz hors de prix semble, à ses membres, plus que jamais de mauvaise politique. Ils n’excluent d’ailleurs pas, après avoir épuisé les moyens légaux, d’agir de façon "plus directe".

Articles recommandés pour vous