RTBFPasser au contenu

Belgique

Le CNCD 11 11 11 déplore la stagnation de l'aide aux pays les plus pauvres

Le CNCD 11 11 11 déplore la stagnation de l'aide aux pays les plus pauvres
08 avr. 2015 à 13:371 min
Par Belga News

L'apport net total des 28 pays membres du Comité d'aide au développement de l'OCDE en 2014 a été de 135,2 milliards de dollars (environ 124,4 milliards d'euros), et de 2,38 milliards de dollars en Belgique (environ 2,19 milliards d'euros), selon l'OCDE. L'aide publique au développement (APD) a représenté 0,45% du revenu national brut (RNB) belge l'année passée, un pourcentage supérieur à la moyenne des pays de l'OCDE (0,29%). L'OCDE a noté que ces proportions étaient restées stable entre 2013 et 2014 (respectivement de 0,45% et 0,30% en 2013).

Un constat encourageant selon le secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, puisque "l'aide au développement reste à un niveau record, alors que les pays donateurs sortent à peine d'une grave crise économique".

Une lecture que ne partage pas le CNCD-11.11.11, qui juge au contraire que la stagnation de l'aide belge est préoccupante, après plusieurs années de baisse successive. En 2010 encore, l'apport belge aux pays en développement représentait 0,64% du RNB. "La première condition pour que l'aide soit efficace est qu'elle existe en quantité suffisante. Or l'aide continue de représenter, dans plusieurs pays comme la Belgique, une variable d'ajustement budgétaire dont les populations les plus pauvres du monde sont les victimes" déplore Arnaud Zacharie, le secrétaire général du CNCD-11.11.11. Il pointe du doigt les coupes budgétaires que le gouvernement prévoit de 2015 à 2019.

Cette stagnation est en outre un mauvais signal à la veille des Sommets de l'ONU sur le financement du développement, à Addis-Abeba en juillet, et sur les Objectifs de développement durable, à New York en septembre, souligne le CNCD-11.11.11.

 

 


Belga

Articles recommandés pour vous