RTBFPasser au contenu
Rechercher

Scène - Accueil

Le Cirque du Soleil de retour à Bruxelles en février 2023 avec un spectacle sur glace

28 juin 2022 à 08:47Temps de lecture2 min
Par Belga

Le Cirque du Soleil sera de retour à Bruxelles et Anvers en février 2023 avec "Crystal", son tout premier spectacle sur glace, inédit en Belgique, annonce-t-il mardi. L’entreprise canadienne se remet par ailleurs doucement de la crise du Covid, qui a vu ses activités subitement s’arrêter dans le monde entier, et semble repartie sur de bons rails après l’arrivée de nouveaux actionnaires en novembre 2020.

Le Cirque du Soleil n’a même pas encore quitté la Belgique, puisque le spectacle "Corteo" est actuellement présenté à Anvers, après l’avoir été à Bruxelles en 2019, qu’il annonce donc déjà son retour au Plat Pays.

La tournée européenne de "Crystal", qui mêle à la fois les arts du cirque et l’acrobatie à l’univers du patinage sur glace, passera en effet par la capitale, au Palais 12 du 9 au 12 février prochains, ainsi qu’au Sportpaleis d’Anvers, du 17 au 19 février. Deux Belges font d’ailleurs partie de la troupe de ce spectacle, créé en 2017, déjà vu par 2 millions de personnes et qui est très différent d’un "Disney on Ice", assure-t-on.

Ce spectacle itinérant et tous les autres, qu’ils aillent de ville en ville ou soient fixes, comme à Las Vegas par exemple, devraient progressivement permettre à l’entreprise canadienne de se remettre des effets de la crise sanitaire, espère Stéphane Lefebvre, CEO de Cirque du Soleil Entertainment Group. Cela fait un an que la société a relancé ses shows (avec d’abord les résidents puis avec ceux de tournée à partir de l’automne dernier), après que ceux-ci ont été mis complètement et subitement à l’arrêt en raison de la pandémie.

Loading...

Née au Québec en 1984, la troupe de saltimbanques avait en effet dû annuler, en mars 2020, 44 productions aux quatre coins du monde en raison de la pandémie de coronavirus, mettant au chômage technique 4679 acrobates et techniciens, soit 95% de ses employés. La majorité d’entre eux avaient ensuite été licenciés en juin quand le groupe s’était placé sous la protection des tribunaux pour éviter la faillite.

"Nos revenus sont passés d’un milliard de dollars par an à plus rien du tout en l’espace de quelques jours", illustre le patron de l’entreprise québecoise, interrogé par la presse belge. Son ambition est de retrouver ce niveau, sans doute pas encore en 2022. "Il est encore un peu tôt pour dire si ce sera en 2023 ou en 2024. Mais cela devrait se faire dans un horizon assez rapproché", pense Stéphane Lefebvre.

En novembre 2020, le Cirque du Soleil a finalement trouvé les fonds nécessaires (300 millions de dollars) pour une reprise des activités grâce à de nouveaux actionnaires canadiens et américains. La compagnie a été officiellement rachetée à l’automne par le fonds canadien Catalyst.

Cela nous a permis de réduire le fardeau d’endettement du groupe à la moitié de ce qu’il était avant la pandémie et de nous retrouver aujourd’hui avec des liquidités très bonnes.

Le Cirque du Soleil n’a cependant pas encore la même taille qu’avant la crise sanitaire, avec une trentaine de spectacles ayant repris en Europe. L’entreprise se dit en tous les cas beaucoup plus flexible qu’avant le Covid, notamment dans ses plans de tournée, pour faire face à des situations similaires. Elle réfléchit également à proposer ses spectacles sur des plateformes de streaming vidéo.

Les billets pour le spectacle Crystal sont disponibles sur www.cirquedusoleil.com/crystal.

Articles recommandés pour vous