Le choléra se répand au Yémen et a déjà fait 115 morts

Le choléra se répand au Yémen et a fait 115 morts

© MOHAMMED HUWAIS - AFP

14 mai 2017 à 18:36 - mise à jour 14 mai 2017 à 18:36Temps de lecture1 min
Par RTBF avec Belga

Le choléra se répand rapidement au Yémen. La maladie a fait 115 morts en deux semaines dans ce pays pauvre, dont les infrastructures hospitalières ont été fortement endommagées par deux ans de guerre et où la qualité de l'hygiène s'est fortement dégradée.

Crise grave 

L'afflux des malades, souffrant de diarrhée et de vomissement, dépasse de loin les capacités d'accueil des centres hospitaliers, toujours opérationnels malgré la guerre.

"Nous sommes maintenant confrontés à une grave crise de choléra", a déclaré Dominik Stillhart, directeur des opérations du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), lors d'une conférence de presse dans la capitale Sanaa, au terme d'une mission au Yémen.

Citant un bilan du ministère yéménite de la Santé, il a indiqué qu'entre le 27 avril et le 13 mai 115 personnes étaient mortes du choléra et plus de 8500 cas suspects avaient été recensés dans 14 provinces du Yémen.

La maladie s'est répandue et le bilan s'est rapidement alourdi. Jeudi, le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU avait confirmé 58 cas de choléra et fait état de 47 décès et de 2301 cas suspects dans dix provinces.

Manque d'hygiène 

Le manque d'hygiène à Sanaa, où la situation a empiré la semaine dernière avec une grève des éboueurs qui réclamaient leurs salaires impayés, "est un phénomène qui menace notre communauté", s'est inquiété un habitant, Ashraf Al-Hadi, qui en veut au gouvernement rebelle qui administre la ville.

L'OMS classe désormais le Yémen comme l'une des plus grandes urgences humanitaires de la planète avec la Syrie, le Soudan du Sud, le Nigeria et l'Irak.

La guerre au Yémen oppose les forces loyales au président Abd Rabbo Mansour Hadi, soutenues par une coalition militaire arabe, à des rebelles Houthis alliés aux partisans de l'ex-président Ali Abdallah Saleh.

Selon l'OMS, les combats ont fait plus de 8 000 morts et plus de 44 500 blessés depuis mars 2015. Quelque 19 millions de personnes, soit 60% de la population, vivent en situation d'insécurité alimentaire, selon l'ONU.

[ARCHIVES 27/03/17] La situation humanitaire dramatique au Yémen

Situation humanitaire dramatique au Yémen

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous