RTBFPasser au contenu
Rechercher

Journal du classique

Le chef d’orchestre Vasily Petrenko démissionne de l’Orchestre symphonique de la fédération de Russie

Le chef Vasily Petrenko en 2021, dirigeant le Summer Music Museum festival à Moscou
04 mars 2022 à 11:25Temps de lecture1 min
Par Céline Dekock

Le chef d’orchestre russe Vasily Petrenko a annoncé dans un communiqué sa décision d’interrompre son travail avec l’Orchestre symphonique de la fédération de Russie, dont il était le directeur artistique depuis 2021, et ce "jusqu’à ce que la paix soit rétablie".

Vasily Petrenko avait pris la tête de la direction artistique de l’Orchestre symphonique de la fédération de Russie en 2021, à la suite Vladimir Jurowski. Le 1er mars dernier, cinq jours après le début des attaques russes en Ukraine, Vasily Petrenko a publié sur son site internet un communiqué, dans lequel il qualifie la "tragédie qui se déroule en Ukraine" comme étant "l’un des plus grands échecs moraux et désastres humanitaires de notre siècle".

Le chef d’orchestre russe continue en affirmant que "Les liens historiques et culturels entre les peuples russe et ukrainien, dont je suis fier, ne pourront jamais être utilisés pour justifier l’invasion de la Russie", et de conclure par cette phrase : "Je crois en la promotion de l’amitié et de la compréhension au-delà de toutes les frontières. La paix doit être restaurée le plus rapidement possible."

Vasily Petrenko est également directeur musical du Royal Philharmonic Orchestra, chef d’orchestre lauréat du Royal Liverpool Philharmonic Orchestra, ainsi que chef du European Union Youth Orchestra.

Il n’est pas le seul à réagir aux événements qui se déroulent depuis une semaine en Ukraine. L’ex-étoile française Laurent Hilaire a annoncé sa démission de la direction de la danse du Théâtre Stanislavski à Moscou, tandis qu’Elena Kovalskaya, directrice du théâtre d’État de Moscou et du Centre culturel Vsevolod Meyerhold, a elle aussi, démissionné de son poste. Le pianiste Evgeny Kissin s’est lui aussi exprimé, à travers une courte vidéo postée sur les réseaux sociaux, déclarant notamment que "malheureusement, tous les initiateurs de guerres criminelles sont loin d’être punis, mais aucun n’échappe au jugement de l’histoire. Dans la mémoire des générations à venir, ils resteront toujours ce qu’ils sont aujourd’hui, des criminels assoiffés de sang."

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : le chef d’orchestre Vasily Petrenko aide sa famille ukrainienne à fuir le pays

Journal du classique

Anna Netrebko déprogrammée en Sibérie, jugée "traître" à sa patrie par la Douma

Journal du classique

Articles recommandés pour vous