RTBFPasser au contenu
Rechercher

RTBF TV

"Le chant des hommes", une odyssée humaine d'actualité

"Le chant des hommes", une odyssée humaine d'actualité
07 juin 2018 à 15:14 - mise à jour 03 sept. 2018 à 07:58Temps de lecture1 min
Par Romane Carmon

« Les papiers ou la mort »

"Le chant des hommes", une odyssée humaine d'actualité

Un phénomène d'actualité. Mars 2018, un migrant albanais entame une grève de la faim à Vottem pour obtenir ses papiers et faire valoir ses droits. Pire, il aurait arrêté de s’hydrater pendant quelques jours.

Un fait divers parmi d'autres

Pas si anodin que cela lorsqu'on sait que les grèves de la faim ont augmenté entre 2006 et 2009, à l’église du Béguinage à, à Sainte-Croix, à l’ULB : "La violence des institutions casse systématiquement tout collectif qui tente de s’organiser et de lui résister", déclare Bénédicte Liénard.

 

« Le Chant des hommes », le récit de la course pour la vie

"Le chant des hommes", une odyssée humaine d'actualité

C’est de ces migrants-là que le duo-réalisateur veut parler : non pas le récit de fuites en mer, mais l’histoire de ceux qui sont là depuis quelques temps. Alors qu’ils pensaient avoir fui le pire, la réalité de la crise de solidarité explose.

Mokhtar, Joseph, Dini, Duraid, Hayder, Kader, Gernaz, Esma, etc, ont fui la Syrie, l’Irak, l’Iran, le Congo, la Guinée, le Maroc, le Niger, ... Ils décident de sortir de la clandestinité à laquelle leur pays d’accueil les condamne depuis leur arrivée. Dans une église, ils entament une grève de la faim pour obtenir leurs papiers.

Des liens se tissent, se renforcent, mais les tensions ne se font pas attendre longtemps. Des êtres humains, avec leur force et leur faiblesse, se lancent dans une bataille pour la survie.

Ne manquez pas "Le Chant des hommes", un film bouleversant qui touche une question de notre temps, ce jeudi 6 septembre à 21h05 sur La Trois !

 

« Vivre les choses de l’intérieur »

Nashville Activists Protest New Tennessee Law Against Sanctuary Cities

Comme l’évoque Bénédicte Liénard à Cinémondes, "On ne se réveille pas un matin, en prenant sa douche, en se disant 'c'est génial, je vais raconter l'histoire d'une grève de la faim avec un groupe de 100 personnes' c'est impossible"

En effet, elles puisent l'inspiration vient du terrain. Dans des églises à Bruxelles, à Liège, à Paris, elles ont rencontré des hommes et des femmes, souvent proches de nous mais invisibles.

Elles sont venues à la rencontre de ceux qui ont arrêté de se nourrir, parfois-même de s'hydrater, pour dénoncer une situation sociale insupportable. Risquer sa vie en vaut la peine : "C'est quoi l'esprit de la grève de la faim? Le sacrifice, les plus faibles vont tomber", s'exprime un des personnage du film. 

Le documentaire ne dit pas tout

"Le chant des hommes", une odyssée humaine d'actualité

Malgré les enregistrements des nombreux témoignages, quelque chose manque pour rendre compte du réel : "On a réalisé qu’il y avait un monde secret qui n’était pas à la portée des gens et qui ne pouvait pas se décliner comme un documentaire", confie Mary Jimenez.

S'il fait prendre conscience des dures conditions de vie, la fiction rend compte de l’organisation, l’entraide, les types de solidarités, les risques qu'ils encourent, la gestion des problèmes.

 

On pourrait croire à un message à transmettre de la part des réalisatrices, mais Bénédicte Liénard réagit : "On n’est pas là pour faire passer des messages, on est là pour faire vivre des expériences".

Ne dit-on pas qu'il faut le vivre pour le croire ? 

 

Sur le même sujet

« Traverser » : espoirs et tourments d’un jeune Ivoirien en Europe

Fenêtre sur doc

« La Ville-Monde » : le récit des 18 mois de vie du camp de réfugiés de Grande-Synthe

Fenêtre sur doc

Articles recommandés pour vous