Biodiversité

Le changement climatique pourrait empêcher les papillons de se reproduire

Une étude réalisée par l’UCLouvain soutient que les papillons pourraient être en danger de disparition à cause du changement climatique et de son impact sur leur reproduction.

Caroline Nieberding, du Earth and Live Institute de l’UCLouvain et Bertanne Visser, de l’Université de Liège ont réalisé une étude publiée dans la revue scientifique Functional Ecology.

Comme l’UCL l’explique dans un communiqué, on retrouve deux informations très importantes concernant les papillons, leur vie sexuelle et leur mode de reproduction :

  • Les insectes sont capables d’apprentissages très complexes et ne sont donc pas des robots capables seulement de comportements innés, instinctifs, comme imaginé jusque peu.

  • Le réchauffement climatique risque de supprimer l’aptitude de ces insectes à choisir le bon partenaire et ainsi à se reproduire de manière optimale. Avec pour risque d’accélérer l’extinction de l’espèce.

Les papillons femelles peuvent apprendre à choisir un mâle parce qu’il est disponible

En effet, un papillon serait capable, par apprentissage, de modifier ses préférences sexuelles en fonction des partenaires qui sont disponibles dans son environnement, en se contentant de ce qu’ils trouvent. Concrètement, "si elles ont le choix, les femelles apprennent à préférer les mâles qui sont disponibles et offrent des avantages en termes de fécondité". Une preuve de plus que l’apprentissage n’est pas réservé aux cerveaux plus massifs d’animaux comme les mammifères.

L’équipe prend comme exemple le papillon africain Bicyclus anynana (originaire du Malawi) qui a la particularité d’avoir deux saisons de reproduction : saison sèche et saison humide. "Les papillons femelles apprennent à préférer les mâles de la saison sèche car l’accouplement avec eux augmente la production d’œufs et la durée de vie des femelles." Une adaptation remarquable de la part d’insectes dont la durée de vie, et donc le temps d’apprentissage, est très courte.

Le changement climatique pourrait transformer cet apprentissage en désavantage

Malheureusement, cette adaptation pourrait bien être déréglée par le changement climatique. C’est en tout cas ce que Caroline Nieberding prédit grâce à une modélisation climatique qui estime l’augmentation de la température d’ici 2100 au Malawi : "les températures plus élevées prédites en 2100 entraîneront l’éclosion de papillons non adaptés aux diverses saisons, avec comme conséquence, un changement des préférences sexuelles apprises : les femelles préféreront des mâles qui leur procurent une fécondité moins importante. Et donc, un risque élevé d’extinction de l’espèce."

La chercheuse conclut que ce comportement sexuel appris qui vise à s’adapter pour le bien de la reproduction de l’espèce deviendrait finalement un danger pour l’espèce elle-même à cause du changement climatique. Il est donc très important d’étudier et de comprendre les "effets des changements environnementaux sur le comportement des animaux pour pouvoir prédire leurs chances de survie".

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous