RTBFPasser au contenu
Rechercher

Cinéma - Belge

Le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel soutient 57 projets de films

13 juil. 2022 à 14:13Temps de lecture2 min
Par Belga

26 longs métrages,­ 19 documentaires de création, 9 courts métrages et 3 films Lab vont bénéficier du soutien du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Les propositions de soutien avancées lors de la première session 2022 par la Commission du Cinéma ont été approuvées par la ministre des Médias et de la Culture Bénédicte Linard, a annoncé mardi le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel.

Loading...

Quelque 3,54 millions d’euros sont attribués à ces 57 projets de films qui reçoivent une promesse d’aide à l’écriture, au développement ou à la production.

183 projets de films avaient été déposés lors de cette session, soit un taux de sélection de 31,15%.

Quatre longs métrages d’initiative belge francophone sont soutenus à la production. Après "Filles de joie", Anne Paulicevich et Frédéric Fonteyne s’inspirent dans "A man of the world" de l’histoire vraie d’un professeur antifasciste devenu malgré lui le guide officiel de la visite d’Hitler et Mussolini à l’aube de la seconde guerre.

Dans "L’autre Laurens", Claude Schmitz, également metteur en scène de théâtre, confronte un détective aux fantômes de son passé lors de son enquête sur la mort du père de sa nièce. Olivier Meys ("Bitter Flowers") s’intéresse dans "La vie devant nous" au syndrome de résignation dans un centre pour demandeurs d’asile en Belgique, et Jawad Rhalib retourne à la fiction avec Amal.

Quatre productions d’initiative étrangère reçoivent une aide à la production : "L’empire", dans lequel Bruno Dumont confronte ses personnages du Nord à la science-fiction et à la chevalerie ; "La chambre de Mariana", d’Emmanuel Finkiel ("La Douleur") ; le film de genre "En attendant la nuit", de Céline Rouzet ; la comédie de voisinage israélo-palestinien "Bella", de Jamal Khalaily et Zohar Shahar.

Le projet d’initiative belge néerlandophone "Milano", de Christina Vandekerckhove, est également soutenu.

Cinq œuvres sont soutenues au développement artistique, et trois au développement production. On retrouve notamment Laurent Micheli ("Lola vers la mer"), dans une adaptation du roman éponyme "Nino dans la nuit", et le duo Hélène Cattet et Bruno Forzani pour "Darling", sur une jeune peintre à la recherche de son agresseur dans le New-York des années 60. Olivier Pairoux ("Space boy") prépare "Vigilante", dans lequel un jeune trentenaire solitaire tente de piéger les pédophiles sur les réseaux sociaux, et Samuel Tilman développe sa comédie musicale "Wind & Walls".

Côté écriture, 9 projets de longs métrages bénéficient d’un soutien. Parmi les projets en écriture : "Devenir grande", de Géraldine Doignon ("Un homme à la mer"), sur la rencontre entre deux femmes précarisées, "Le faux Soir", de Michaël R. Roskam ("Le Fidèle", "Tête de bœuf"), sur la diffusion par la résistance belge d’un faux journal tournant l’occupant allemand en dérision, et "Personne n’a peur des gens qui sourient", de Vanja D’Alcantara. On retrouve également Lucy Mattot et Daphné Huynh à l’écriture de "Wallifornia dreamin", ainsi qu’Anne-Louise Trividic et Nathalie Borgers pour "Rose".

Cinq projets sont également aidés à l’écriture. Sept courts métrages d’initiative belge francophone et deux d’initiative étrangère sont aidés à la production.

Enfin, 3 films Lab d’initiative belge francophone sont soutenus à la production, dont "Black Dahlia", de l’artiste pluridisciplinaire Baloji.

Articles recommandés pour vous