RTBFPasser au contenu

Grandeur nature

Le Cantal, un ami qui vous veut du bien…

Le Cantal, un ami qui vous veut du bien…
20 janv. 2020 à 14:45 - mise à jour 20 janv. 2020 à 14:454 min
Par Adrien Joveneau

Au terme de 867 km, la route devient de plus en plus sinueuse, elle crapahute entre coteaux et pâturages avant de nous propulser à son extrémité : le sommet d’un magnifique vallon où apparaît la silhouette rustique de cette ancienne ferme du XIXème où fût tourné le film " Harry, un ami qui vous veut du bien " avec Sergi Lopez et Mathilde Seigner.

Bienvenue à La Roussière ! Si cette demeure joue un rôle important dans le film, elle est aussi primordiale dans la vie de Brigitte et Christian qui l’ont complétement restaurée pour en faire une splendide maison d’hôtes au cœur du parc naturel des volcans. Et au milieu coule une rivière, la vue est superbe, le calme incroyable et l’accueil proverbial…Nos valises à peine ouvertes, nous savourons l’apéritif local, à base de gentiane, au coin du " cantou ", cette grande cheminée auvergnate où se déroulait autrefois les veillées.

Le Cantal, un ami qui vous veut du bien…
Le Cantal, un ami qui vous veut du bien… Alexandre Van Meerbeck

La maison rénovée, Christian a suivi une formation d’accompagnateur en montagne, il a même battu le record d'âge pour débuter cette profession qui, en France, relève d'un brevet d'état. Brevet qu’il a obtenu en 2009, la soixantaine bien sonnée. Cette activité est complémentaire à leurs hébergements, elle lui donne l'occasion de mieux connaître la région dans laquelle ils ont choisi de vivre. Ni une, ni deux, il nous embarque découvrir son nouveau terrain d’aventures.

Le Cantal, un ami qui vous veut du bien…
Le Cantal, un ami qui vous veut du bien… Alexandre Van Meerbeck

"LESS" propose une autre alternative à la croissance. Une autre forme de progrès, plus saine pour l’humanité et son environnement : la décroissance positive. Une idée fondée sur la conviction qu’on peut aussi vivre mieux avec moins. Moins d’achats. Moins de tracas. Moins de déchets. Plus de solidarité. Plus de biens durables. Plus de qualité de vie. Loin des discours anxiogènes qui nous disent qu’il n’y a pas d’autre issue qu’un retour à l’âge de pierre, Christian veut donner à la décroissance un nouveau sens positif. Sans dramatiser, sans culpabiliser, sans compliquer les choses…

Un reportage d’Adrien Joveneau à suivre dans Grandeur Nature sur VivaCité ce samedi 25 janvier, de 16h à 18h.

Articles recommandés pour vous