RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde

Le Canada et le Danemark mettent fin à leur "guerre du whisky" et tracent une frontière sur l'Île Hans, dans l'Arctique

15 juin 2022 à 04:44Temps de lecture1 min
Par AFP, édité par Xavier Lambert

Le Canada et le Danemark ont mis enfin un terme mardi à leur "guerre" larvée de plusieurs décennies, combattue à coups de drapeaux, de whisky et de schnapps sur une île désertique et inhabitée de l'Arctique. Ils ont formellement signé un accord pour se partager le territoire.

Ils ont ainsi créé la première frontière terrestre entre le Canada et l'Europe sur l'île Hans, au large du nord-ouest du Groenland, lors d'une cérémonie à Ottawa, à laquelle participaient la ministre canadienne des affaires étrangères et son homologue danois. Dans une impasse bénigne depuis 49 ans, le conflit verra donc le territoire en forme de rein divisé en deux.

D'une superficie de 1,3 km2, l'île est située entre l'île d'Ellesmere, dans le nord du Canada, et le Groenland, territoire danois. Le différend remonte à 1973, quand une frontière maritime a été tracée entre les deux pays. Les Danois et les Canadiens se sont rendus à tour de rôle par hélicoptère sur l'île pour revendiquer le territoire, menant à des protestations diplomatiques, des campagnes en ligne et même des appels au Canada à boycotter les viennoiseries danoises.

Au cours de ces visites, chaque camp plantait un drapeau et laissait derrière lui une bouteille de whisky ou de schnapps à destination de l'autre partie. Couverte de neige, l'île Hans est inhabitable, mais les effets du changement climatique amènent toujours plus de circulation maritime dans l'Arctique et l'ouvrent à davantage d'exploitation de ses ressources notamment halieutiques. Selon l'expert de l'Arctique Michael Byers, l'île est cependant "si extraordinairement éloignée qu'il n'est pas rentable d'y envisager toute activité sérieuse". 

Images AFP :

Le Canada et le Danemark mettent fin à leur guerre du whisky dans l'Arctique (AFP 15/06/2022)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

L'Arctique s'est réchauffé quatre fois plus vite que le reste du monde, bien plus rapidement que prévu

Climat

Vladimir Poutine veut renforcer ses positions dans l’Arctique ou lorsque la Russie soigne son désir d’expansionnisme

Monde

Articles recommandés pour vous