Le calvaire des albinos en Afrique de l'Est : que font les gouvernements ?

Afrique de l'Est : les albinos sont persécutés, victimes de croyances et de sorcellerie

© © Tous droits réservés

12 mai 2017 à 15:05 - mise à jour 12 mai 2017 à 15:05Temps de lecture1 min
Par Ghislaine Kounda
Afrique de l'Est : comment les albinos sont-ils protégés ?

RDC : Le Kasaï-central est-il le nouveau Kivu, une région oubliée de tous ?

Un chef traditionnel a-t-il le pouvoir de créer le chaos dans une région ? La tribu Kamuina Nsapu est-elle seule responsable des atrocités ? Quel est le rôle de l'Etat congolais ?

Depuis un an, la région est en proie à de violents affrontements entre les forces de l'ordre et une rébellion. Selon l’ONU, les massacres ont fait plus de 400 morts dont deux experts des Nations-Unies. Ils ont été assassinés en mars dernier. Vingt-trois fosses communes ont été découvertes et l’on compte désormais un million de déplacés.

Analyse avec Dieudonné Wamu Oyatambwe, politologue et Cheikh Fita, animateur du site ‘Info en ligne des consolais de Belgique’.

 

Les tribus font partie de l’Histoire de la RDC. C’est le sujet de ‘Katanga’, une BD de Fabien Nury et Sylvain Vallée (Ed. Dargaud).

Thierry Bellefroid nous la fait découvrir.

 

.

Afrique de l’Est : Que font les gouvernements pour protéger les albinos ?

Les media en parlent depuis des années : victimes de superstitions et de sorcelleries, parfois même au sein de leur propre famille, les albinos sont persécutés, pourchassés et même tués à cause de leur couleur de peau. Dans certains pays, comme au Kenya, des associations ont créé des refuges pour les protéger. Mais les gouvernements restent inactifs.

Reportage et témoignage de Charlotte Simonart à Nairobi (Kenya)

Musique et danse soufie

Maroc : Festival de Fès des musiques sacrées du monde

23ème édition du 12 au 20 mai 2017

C'est l'un des festivals les plus envoutants au monde. Les concerts sont organisés dans la médina, en plein air ou dans des riads à l'architecture hispano-mauresque.

Les concerts soufis programmés chaque soir ont le pouvoir de créer une véritable communion entre festivaliers, quelles que soient leurs croyances.

Qu’est-ce qui fait que le soufisme ne plonge pas dans le radicalisme ? Comment le soufisme peut-il contribuer à une interprétation plus ‘moderne’ du Coran ?

 

Interview d’Eric Geoffroy, islamologue arabisant, spécialiste du soufisme.

Articles recommandés pour vous