RTBFPasser au contenu
Rechercher

Journal du Rock

Le Brexit a des effets négatifs sur les tournées des groupes britanniques !

La musique et le Brexit : pas simple !
13 avr. 2022 à 07:38Temps de lecture2 min
Par Classic 21

On s’en doutait, mais c’est devenu une réalité. Maintenant que nous nous relevons tout doucement du Covid et que des groupes britanniques veulent partir sur les routes d’Europe, c’est le Brexit qui, cette fois, risque de transformer leur quotidien en cauchemar. Plusieurs managers et politiciens, de même que les White Lies, ont tiré la sonnette d’alarme.

Le problème majeur tient à une chose fondamentale : le gouvernement britannique n’est pas parvenu à se mettre d’accord sur une exemption globale de visas pour les membres des groupes, leurs équipes et leur matériel. Résultat : les frontières ne se traversent pas facilement du tout. Et les White Lies ont par exemple dû annuler leur premier concert de tournée européenne, à Paris, car leur matériel était encore bloqué à la douane. Une situation bien entendu " très frustrante " pour Jack Lawrence-Brown, le batteur du groupe. " Nous étions pourtant bien préparés et nous nous réjouissions de cette tournée. Mais quand nous avons appris que notre camion était coincé dans un embouteillage de 40 kilomètres avant le bateau, car tous les véhicules étaient scrupuleusement contrôlés, nous avons su que nous ne serions pas à temps à Paris ! En fait, notre camion est arrivé en Europe avec deux jours de retard. De plus, les nouvelles formalités douanières réclament une masse de paperasse incroyable ! Que vous soyez Coldplay ou un groupe débutant, tout le monde est logé à la même enseigne. "

De son côté, Annabella Coldrick, chef de file de l’association des managers anglais, reconnaît que les White Lies ont vécu un véritable " cauchemar ", et qu’ils ne sont hélas pas les seuls. " De plus en plus de musiciens nous disent avoir des soucis à la douane. Le futur s’annonce très délicat. Le merchandising que les groupes vendent durant leur concert est parfois bloqué aussi, avec le manque à gagner que vous imaginez. Tout est devenu plus cher et plus incertain. "

Quelques politiciens ont promis de tenter d’améliorer la situation pour les musiciens (une exemption de visa a par exemple récemment été votée pour l’Espagne.) Et se disent " optimistes " pour la suite, mais rien de concret en vue.

Résultat de tout ça : l’association de charité " Help Musicians " vient en aide aux musiciens touchés par le Brexit. En attendant une vie meilleure…

Sur le même sujet

Brexit et festivals d’été : les restrictions de voyage pour les groupes britanniques assouplies en Europe

Monde

Brexit : le Royaume-Uni envisage des accords individuels avec les États américains

Economie

Articles recommandés pour vous