Regions Hainaut

Le bourgmestre de Mons menace de faire fermer la prison si le fédéral n’agit pas

La prison de Mons
08 juil. 2022 à 16:13Temps de lecture1 min
Par Vincent Clérin avec Belga

Le bourgmestre de Mons Nicolas Martin (PS) indique avoir écrit au Premier ministre Alexander De Croo (Open VLD) pour tirer la sonnette d’alarme sur la situation dans la prison de Mons.

Personnel "découragé" et en sous-effectif (selon le bourgmestre, il manque 17 équivalents temps plein), conditions de détention et de travail "inacceptables et inhumaines", avec "punaises, rats et champignons": la situation doit être "prise en charge par les autorités compétentes", estime le bourgmestre.

Des annonces claires 

En l’absence de "solution rapide", Nicolas Martin menace dans son courrier au fédéral "de bloquer les admissions en recourant aux forces de police locales. Je compte également interpeller l’Auditeur du Travail" poursuit le bourgmestre de Mons, qui précise : "J’attire l’attention sur le fait que cela pourrait me contraindre, à terme, à faire fermer la prison pour insalubrité. Cette mesure extrême aurait des conséquences majeures sur la politique carcérale belge. Mais elle serait le fruit d’une non-gestion de ce dossier par ceux qui en ont la charge depuis des années".

Un dossier récurrent

La surpopulation reste importante dans la prison montoise, avec 371 hommes et 44 femmes pour une capacité théorique de l’établissement de 274 hommes et 27 femmes.

Le député Éric Thiébaut (PS), a pointé la situation à la Chambre en interrogeant le gouvernement sur son projet de nouvelle prison "afin qu’il inscrive enfin dans le Masterplan la construction d’une nouvelle prison à Mons" précisait-il.

Mais selon Eric Thiébaut "aucun engagement concret n’a été pris en ce qui concerne la construction imminente d’une nouvelle prison à Mons". 

D’après le cabinet de Nicolas Martin, il y a "désintérêt manifeste" du fédéral pour la prison de Mons, qui est "l’une des plus vieilles et vétustes du pays".

Sujet du JT du 9/07/2022

Sur le même sujet

Un huissier pour déterminer si la prison de Mons respecte les conditions de détention

Regions

Articles recommandés pour vous