RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde Europe

Le blocage par la Turquie des adhésions de la Suède et de la Finlande à l'OTAN pourrait durer

NORWAY
12 juin 2022 à 16:04Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Adeline Louvigny

Le blocage par la Turquie des demandes d'adhésion à l'Otan de la Suède et de la Finlande pourrait ne pas être résolu à temps pour le sommet de l'Alliance prévu à la fin du mois, a déclaré dimanche le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg.

Il a déclaré que l'Otan "travaille dur" pour résoudre les problèmes "légitimes" soulevés par la Turquie.

Jesn Stoltenberg avait précédemment insisté sur le fait que les deux pays seraient accueillis "à bras ouverts", mais la Turquie a bloqué leurs candidatures.

Ankara les accuse d'offrir un refuge au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), un groupe classé comme "terroriste" par la Turquie et ses alliés occidentaux. "J'aimerais que cette question soit résolue le plus vite possible", a déclaré dimanche M. Stoltenberg lors d'une conférence de presse conjointe en Finlande avec le président finlandais Sauli Niinisto. Toutefois, "le sommet de Madrid n'a jamais été une date limite", a-t-il assuré.

"Préoccupations légitimes"

Début juin, lors d'une visite à Washington, M. Stoltenberg avait déclaré que son "intention" était de régler la question avant la réunion qui doit s'ouvrir le 28 juin.

Jens Stoltenberg a déclaré qu'Ankara avait soulevé des "préoccupations légitimes". "Nous devons comprendre et nous souvenir qu'aucun autre allié de l'Otan n'a subi plus d'attaques terroristes que la Turquie. Et aussi que la Turquie est un allié important avec une situation géographique stratégique", a-t-il souligné.

Tout accord d'adhésion à l'Otan doit être approuvé à l'unanimité par ses trente membres.

Les deux pays nordiques ont exprimé à plusieurs reprises leur surprise face aux objections de la Turquie, affirmant qu'Ankara avait fait part de son soutien à leurs demandes d'adhésion jusqu'à ce qu'ils les soumettent.

Sur le même sujet

Adhésion à l’Otan : aucun progrès, "La Suède doit prendre des mesures contre le terrorisme", estime Erdogan

Monde

Elargissement de l'Otan : la Turquie attend une "réponse écrite" de la Suède et la Finlande

Monde

Articles recommandés pour vous