Le bitcoin signe-t-il la fin de la monnaie physique?

Le bitcoin, demain dans vos poches ?

© © Tous droits réservés

24 mai 2016 à 11:09 - mise à jour 24 mai 2016 à 11:09Temps de lecture1 min
Par FP

 

Il y a un an, Gand devenait la première ville belge à accepter que l'on paie en bitcoins dans certains magasins. Il y a quelques semaines, c'est la ville Suisse de Zug qui est devenue la première administration au monde à accepter la monnaie digitale.

La technologie qui sous-tend le bitcoin est la dernière coqueluche en date, à l'étude un peu partout, banques et fournisseurs IT en tête.

 

 

Le bitcoin a-t-il de l'avenir ?

Comment gérer son succès ?

Est-il si intéressant pour les particuliers ?

____________________________

Louis Larue
doctorant et assistant en Sciences économiques Chaire Hoover 
et Economics School of Louvain (UCL),
répond à Questions-Clés

"Le bitcoin présente un certain nombre de problèmes. Peut-on avoir confiance en un système informatique ? Il y a eu des crashes. Il y a aussi le problème de spéculation. Par ailleurs, le nombre de bitcoins qui peuvent être créés est limité, la limite sera atteinte vers 2040. (...). Le bitcoin est un nouvel outil pour la fraude, les utilisateurs étant anonymes. Le bitcoin échappe aussi à tout système de taxation. C'est problématique du point de vue de la justice sociale."

_____________________________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________________________

Articles recommandés pour vous