Actualités locales

Le Bibliobus: la lecture amenée gratuitement au cœur des villages

© Tous droits réservés

Reportage à Lens

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Depuis 60 ans, il sillonne les petites routes du Hainaut. A bord, un chauffeur et une bibliothécaire, entourés de milliers de livres. Ils s’arrêtent sur les places des villages ou devant les écoles, pour "faire tourner" un maximum les collections. Nous avons embarqué dans le Bibliobus, le temps d’une matinée.

© Tous droits réservés

Sur le coup de 11 heures, un petit coup de klaxon, et le voilà qui apparaît Place de la Trinité à Lens. "On a rendez-vous à l’école maternelle", nous annonce Laurent, le chauffeur. Il est en route depuis 8h30 avec sa collègue Marianne, la bibliothécaire. "Le départ a lieu sur le site de Garocentre. Puis nous entamons la tournée du jour. Cette fois elle nous emmène à Lens, Vaudignies, Herchies… Jusque 17h30. Le programme est toujours bien rempli", sourit notre chauffeur. Les enfants se sont rassemblés à la barrière, et suivent les manœuvres du "gros camion". Certains ont reconnu Laurent.

© Tous droits réservés

"On-va-avoir-des-livres ! On-va-avoir-des-livres !" L’accueil est chaleureux, "comme souvent". Quelques minutes plus tard, voici une première classe dans les travées du bus. Petit briefing de Marianne. "Regardez bien : quand il y a une étiquette rouge, c’est un livre qui explique quelque chose. Sans l’étiquette, ce sont des livres qui racontent des histoires. Attention, un livre c’est un ami ! On ne le déchire pas, on ne dessine pas dedans : on en prend soin. Allez maintenant, soyez curieux les chouchous, allez choisir !"

Madame Adeline accompagne ses élèves. "Ils sont encore petits. Ils commencent seulement l’apprentissage de la lecture. Mais grâce au bibliobus ils peuvent trouver des textes qui leur plaisent, qui sont différents de ce qu’on aborde en classe. Et certains n’ont pas la chance d’avoir des livres à la maison ! Je pense que venir ici peut les inciter à lire…"

© Tous droits réservés

Entre un livre d’images sur les poussins, un mini-roman sur le père Noël, une BD sur le foot… Les enfants hésitent, feuillettent, reposent des ouvrages, se les échangent, demandent conseil à Madame et à la bibliothécaire…"Le Top 3 pour les garçons, ça reste le foot les chiens, les dinosaures. Les filles rajoutent la danse et les princesses". Pas très étonnant, non ? "C’est vrai, les thèmes ça ne change pas. Mais le niveau de lecture, oui ! C’est très différent du début de ma carrière", confie Marianne. "On ne peut plus dire comme avant : ça, c’est du niveau de première primaire. On est parfois face à des enfants de 4e qui ont des soucis de lecture, certains sont dyslexiques… Le niveau varie beaucoup plus qu’avant. On essaye toujours de trouver ce qui convient à l’enfant".

© Tous droits réservés

Travailler dans le bibliobus réclame une grande faculté d’adaptation. Il faut gérer la discipline à l’intérieur, connaître parfaitement les collections et les titres disponibles. "Ah non, cette BD-là, je n’ai plus ! Elle a déjà été louée. Mais les mangas, c’est par ici !" Une petite élève, originaire de Chicago, a des difficultés avec le français. "La prochaine fois, promis, je prévois des livres dans les deux langues", lui assure Marianne. De son côté, Laurent troque son rôle de chauffeur pour celui de caissier et parfois même… bibliothécaire adjoint. "A force, je commence à connaître aussi certains auteurs, il m’arrive de conseiller aussi des personnes, lorsqu’elles veulent un livre sur l’Histoire, ou un polar…" "Ah ça ! Le polar, ça cartonne ! Quand on n’en a plus en stock, les gens ne sont pas contents", renchérit Marianne.

© Tous droits réservés

Hé oui : le Bibliobus n’est pas réservé aux petits élèves. Les haltes scolaires sont devenues des "haltes mixtes". "Les adultes sont les bienvenus. Nous avons d’ailleurs des habitués qui venaient, petits, avec l’école. Et qui sont toujours lecteurs chez nous. Et leurs enfants ou petits-enfants viennent maintenant eux aussi, avec leur classe", explique Laurent. Les prêts sont gratuits, pour les grands et les petits. Et certains lecteurs en profitent pour remplir gaiement leur grand sac. "Moi je suis une lectrice assidue et très contente", témoigne cette Lensoise. "Mon mari et moi sommes retraités. Nous venons ici nous fournir en livres pour nos petits-enfants, pour les vacances chez papy et mamy ! et nous prenons des livres pour notre plaisir personnel. Ce ne sont pas toujours les toutes dernières nouveautés, mais de très beaux livres tout de même. Regardez ici, Hélène Carrère D’encausse, Christian Jacq, vraiment super… J’ai beaucoup aimé"

© Tous droits réservés

Pour cette habituée, trop peu de gens profitent du service offert par le Bibliobus. "On devrait être beaucoup plus nombreux, à venir ici ! On devrait faire la file, non ? Et venir ici renvoie à toute une philosophie : ne pas toujours acheter, garder son petit stock dans son coin, mais au contraire faire tourner les livres !" Pour le lecteur suivant, les passages du bus provincial sont la seule façon de se procurer des livres, sans devoir les acheter, ni se déplacer. "On peut lire sur internet, mais j’avoue, je n’aime pas trop, et ce n’est pas trop conseillé non plus pour les yeux…" "Dans des petits villages comme les nôtres c’est extrêmement précieux", poursuit Thérèse-Marie. Elle nous confie un petit secret : "Quand ils n’ont pas un livre que je souhaite vraiment lire, savez-vous qu’ils me l’envoient ? Mais si !!! Je vous assure !"

Pour les adultes aussi!

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Dans les rayons, d’un passage du Bibliobus à l’autre, on ne trouve pas les mêmes livres. "J’adapte le stock en fonction du type de lecteur que nous allons avoir", explique Marianne. "Dans certaines haltes, je sais que les gens apprécient beaucoup les biographies. Ce jour-là, j’en mets plus en rayon. Ou les livres sur la seconde guerre mondiale, les thrillers, etc." Le "stock" complet, à la province de Hainaut, comprend quelque 300.000 livres ! Un pourcent seulement voyage lors de chaque tournée du Bibliobus.

L'équipe rencontrée à Lens lors de notre reportage
L'équipe rencontrée à Lens lors de notre reportage © Province de Hainaut

Le Bibliobus n’échappe pas aux débats sur la crise énergétique, le climat… Il est question d’utiliser à l’avenir des véhicules plus légers : moins chargés mais aussi moins polluants et plus faciles à piloter dans les petits villages, pour les chauffeurs ! "Quand on vous dit qu’on va partout, je vous certifie que c’est vrai ! Il nous arrive parfois de nous retrouver au beau milieu de nulle part, embarqués dans des déviations pas possible, ou sur des routes tellement étroites qu’on ne sait pas dépasser un vélo", sourit Laurent. "C’est ça aussi, le Bibliobus : chaque jour, une nouvelle aventure", conclut sa collègue.

Ça vous tente ? Vous voulez connaître les lieux de passage du bibliobus ? Voici un lien utile : Nouveaux horaires, nouvelles tournées ! À découvrir ! – Bibliobus provincial | Portail du réseau de lecture publique de la province de Hainaut

© Tous droits réservés
L’équipe du Bibliobus au complet
L’équipe du Bibliobus au complet © Province de Hainaut

Recevez chaque semaine un condensé des événements culturels et touristiques de votre région

Recevez chaque semaine un condensé des événements culturels et touristiques de votre région. Attention, pour recevoir cette newsletter personnalisée, veillez bien à renseigner votre code postal dans votre profil.

Articles recommandés pour vous