RTBFPasser au contenu

La vie du bon côté

Le bégaiement... Une véritable souffrance intérieure.

Le bégaiement... Une véritable souffrance intérieure.
12 mai 2017 à 07:30 - mise à jour 12 mai 2017 à 12:582 min
Par afs

Le bégaiement est une véritable souffrance intérieure pour les personnes affectées. Serait-ce un problème d’appréhension, la peur d’être mal compris, de gêner les autres ? Le bégaiement entraîne une grande sensibilité, une honte de soi. Décrocher un téléphone, demander son chemin, faire ses courses, rechercher un emploi… sont souvent des moments mal vécus qui peuvent devenir un enfer. Isabelle Maenza, logopède, explique les techniques de rééducation.

En moyenne trois garçons pour une fille sont concernés par le problème. Il est une prédisposition génétique. Les personnes bègues sont souvent gauchères ! Cela se présente entre l'âge 2 et 4 ans puis peut s'estomper. Il est d'autres cas développementales où le problème devient persistant. Une thérapie appropriée est alors utile. Il est un troisième cas qui provient des suites d'un choc, d'un accident, d'un souci médical... On pallie au fait du meilleur côté qui soit. 

L'altération de la parole est un trouble fréquent qui reste mystérieux. Les enfants qui passent par une phase de bégaiement peuvent effrayer leurs parents. Or il est parfois un petit passage si pas obligé mais en tous cas expliqué ! Les enfants parlent plus vite que leurs pensées et donc la répétition des syllabes s'invite aux conversations. 

L'explication peut être génétique, hormonale et neurologique car oui il est des cerveaux prédisposés au fait. L'influence du contexte, les émotions, ... autant de terrains qui peuvent être propices aux bégaiements.

Adapter notre syntaxe, l'environnement , l'attention que l'on accorde à nos enfants est important. Ils n e faut pas leurs parler bébé mais petits ils ne parviennent pas toujours à prendre leur place parmi nos vies hyper-rythmées faites de stress, de course permanente. Se poser, se mettre à la hauteur de l'enfant, prendre le temps favorisent la fluidité de l'expression orale. 

Aider l'enfant par le biais de la répétition, en le mettant en présence d'un logopède, en renforçant la fluidité de parole, .. L'entrainement va aider. La force de caractère est un bon moteur également. La volonté, l'estime de soi sont de magnifiques clefs pour une meilleure expression orale. 

Tout comme le contexte favorable et la décontraction musculaire, la respiration est essentielle car oui on a besoin d'une bonne colonne d'air pour s'exprimer.

Le bègue est comme dans une prison qui le coupe du monde extérieur - de toute communication. Il focalise sur ce vecteur communicationnel de telle façon qu'il en perd toute spontanéité - détente et donc fluidité pour ses expressions orales ! 

Les neurologies et logopèdes sont les personnes les plus à même d'aider les enfants qui souffrent de tels troubles de l'expression orale. Egalement des praticiens de l'hypnose, des psycho-pédagogues, ... 

Les commentaires des auditeurs en image...

Caroline nous parle de son grand frère qui est bègue. Ce dernier frappe sur sa cuisse pour amorcer la parole. Une fausse croyance selon Isabelle Maenza. La décontraction musculaire - une bonne respiration - être en confiance avec le contexte ... des ingrédients qui favorisent la fluidité du message. 

Virginie évoque sa petite fille qui souffrait de ce bégaiement. Lui accorder davantage d'importance, se centrer davantage sur elle, rendre le contexte plus favorable pour aider l'enfant à trouver sa place au niveau de la communication et à s'exprimer du bon côté. 

Isabelle a été dans ce trouble du langage de l'âge de +- 6 ans à 18 ans. Grâce à sa maman, à une logopède mais aussi à sa volonté, l'estime de soi, ... elle est parvenue à mettre cela derrière elle. 

Le témoignage de Caroline : son grand frère est bègue...

la vie du bon côté - le bégaiement - psychologie - Isabelle Maenza

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le témoignage de Virginie : prendre le temps pour favoriser la fluidité de l'expression orale.

la vie du bon côté - le bégaiement - psychologie - Isabelle Maenza

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le témoignage de Isabelle : bègue de 6 à 18 ans.

la vie du bon côté - le bégaiement - psychologie - Isabelle Maenza

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous