Liga - Football

Le Barça bat l'Atléti grâce à "papa" Messi, Vermaelen se blesse

Lionel Messi

© GERARD JULIEN - AFP

12 sept. 2015 à 07:21 - mise à jour 12 sept. 2015 à 20:18Temps de lecture2 min
Par AFP

Le FC Barcelone s’est imposé 1-2 sur la pelouse de l’Atlético Madrid ce samedi dans le cadre de la 3ème journée de Liga et se replace en tête du classement du Championnat d'Espagne avec un bilan de 9/9.

Titularisé par Luis Enrique, Thomas Vermaelen s’est blessé après une vingtaine de minutes de jeu, tandis que Yannick Ferrera-Carrasco a fait son apparition à l’heure de jeu du côté des Colchoneros.

Un but de Lionel Messi dédié à son deuxième fils nouveau-né a permis au FC Barcelone d'écarter l'Atlético pour prendre la tête du Championnat d'Espagne devant le Real Madrid, tombeur de l'Espanyol Barcelone (0-6) grâce notamment à un quintuplé de Cristiano Ronaldo.

Après le choc de cette 3ème journée au stade Vicente-Calderon, voici le Barça provisoirement seul à la première place (9 pts) en attendant les rencontres du Celta Vigo (6 pts) et d'Eibar (6 pts) dimanche, respectivement contre Las Palmas et Malaga. Le Real, lui, est deuxième avec 7 points.

Ni Messi ni Ronaldo n'avaient marqué lors des deux premières journées. L'anomalie a été corrigée samedi avec des buts décisifs de la part des deux Ballons d'Or.

A Madrid, Messi a surgi du banc pour donner la victoire au Barça, malgré un voyage éreintant avec sa sélection puis la naissance vendredi de son deuxième fils, Mateo, à qui il a dédié son but en tétant son pouce (77').

Thomas Vermaelen et Fernando Torres

Pendant une heure de jeu, sans l'Argentin, le Barça avait globalement dominé mais c'est l'Atlético qui a marqué le premier, profitant des faiblesses de la défense barcelonaise.

Affaiblie par les absences (Claudio Bravo, Gerard Piqué, Daniel Alves), l'arrière-garde blaugrana a en outre été déstabilisée par la sortie sur blessure de Thomas Vermaelen (25'), même si le Français Jérémy Mathieu, entré à sa place, n'a pas démérité.

Ainsi, le stade Calderon s'est levé d'un bond sur une main non signalée dans la surface de Javier Mascherano (49'). Et la défense barcelonaise a été surprise par un départ dans le dos de Fernando Torres, qui est allé battre le gardien Marc-André ter Stegen avec l'aide du poteau (52').

Ce but était loin de refléter la domination barcelonaise sur ce match, face à des Colchoneros souvent dépassés : les Catalans ont multiplié les offensives dans le sillage de Luis Suarez et Neymar, très remuants.

L'Uruguayen, seul au second poteau sur un corner, a ainsi expédié sa reprise sur la transversale (24') et Neymar, qui avait gâché un trois contre deux en contre-attaque (35'), s'est rattrapé avec un coup franc magistral dans la lucarne (55') pour égaliser.

Après une passe laser de Messi entré en jeu, le Brésilien aurait d'ailleurs pu marquer mais son tir a été sauvé par le défenseur Diego Godin, apparemment avec une main... non sifflée (67').

Mais Messi ne s'est pas découragé : Suarez l'a lancé dans la surface et l'Argentin a marqué d'un petit ballon piqué un but qu'il montrera sans doute à son fils Mateo dans quelques années (77').

Loading...

Sur le même sujet