RTBFPasser au contenu
Rechercher

Le 17 décembre 1944 à Baugnez, les SS de la colonne Peiper massacrent au moins 84 prisonniers de guerre américains

Le 14 janvier 1945, les Américains dégagent les victimes du massacre afin de les autopsier
17 déc. 2019 à 06:59Temps de lecture1 min
Par A. Lechien

Joachim Peiper est un officier qui commande une division blindée SS pendant la bataille des Ardennes. Le 17 décembre 1944, des unités de sa division se trouvent près de Malmedy, venant de Waimes. Une colonne de 134 soldats américains monte de Malmedy dans la direction inverse. Il s'agit d'un bataillon d'observation d'artillerie, dépourvu d'arme lourde. La rencontre se fait au carrefour de Baugnez. Les Allemands ouvrent le feu, immobilisant la trentaine de véhicules légers américains. Les soldats américains se rendent et sont capturés par les Allemands.

Trajet suivi par la colonne blindée Peiper : le massacre des prisonniers américains a eu lieu à Baugnez
Trajet suivi par la colonne blindée Peiper : le massacre des prisonniers américains a eu lieu à Baugnez Infographie : Laurent Vangeenderhuysen

Alors qu'environ 120 prisonniers américains, mains sur la tête, sont rassemblés dans une prairie à proximité du carrefour, un officier SS perché sur un char tire, abattant le premier soldat américain. C'est alors le début du carnage, raconte George Fox, survivant du 285e bataillon d'observation US: "Des mitrailleuses ont commencé a tirer dans tous les sens. Et tout le monde est tombé : je me suis effondré sur quelqu'un, un autre soldat est tombé sur moi. Il n'y avait qu'un grand amas de corps entassés. Au bout d'un moment, quelques soldats allemands sont revenus, pour vérifier s'il y avait des survivants. Et ils ont tiré sur ceux qui gémissaient".

Bataille des Ardennes: Le massacre de Baugnez en 1944

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La colonne Peiper avait pour consigne de ne pas faire de prisonnier, afin de ne pas risquer de ralentir sa progression. Adolf Hitler voulait que la bataille soit menée avec brutalité afin de terroriser l'adversaire. Mais l'annonce du massacre de Baugnez aura l'effet inverse : les GI sont écœurés et leur ardeur au combat est décuplée.


►►► A lire aussi : Retrouvez tous nos articles sur les 75 ans de la bataille des Ardennes


 

Près d'un mois plus tard, le 14 janvier 1945, les Américains parviennent à dégager les corps gelés et couverts de neige des victimes. Ce sont 72 corps qui sont relevés dans la prairie, auxquels il faut en ajouter douze retrouvés dans les environs. Selon l'autopsie, au moins 20 des soldats tués présentaient des blessures causées par des tirs à bout portant.

En 1946, Joachim Peiper a été condamné à mort par le tribunal militaire américain de Dachau, essentiellement pour le massacre de Baugnez. Sa peine a plus tard été commuée en un emprisonnement de 35 ans.

Sur le même sujet

"Nuts !" : le 22 décembre 1944, le général américain McAuliffe refuse de se rendre aux Allemands qui assiègent Bastogne

Bataille des Ardennes

Le 16 décembre 1944 à 5h30: la bataille des Ardennes débute par une offensive surprise de l'armée allemande

Bataille des Ardennes

Articles recommandés pour vous