Le 16 décembre 1944 à 5h30: la bataille des Ardennes débute par une offensive surprise de l'armée allemande

Des soldats allemands au Luxembourg en décembre 1944

© Göttert (Das Bundesarchiv)

Cela se passe il y a 75 ans. Il fait très froid et les paysages sont couverts de neige le 16 décembre 1944, à 5h30, quand l'armée allemande lance une offensive dans les Ardennes. Son objectif est de franchir la Meuse, pour reprendre le port d'Anvers et empêcher le ravitaillement des Alliés.

La ligne de front telle qu'elle se présente le 15 décembre 1944. A l'ouest, les Alliés. A l'est, les Allemands.
La ligne de front telle qu'elle se présente le 15 décembre 1944. A l'ouest, les Alliés. A l'est, les Allemands. © Graphisme : Julie Coremans (RTBF)

La ligne de front suit quasiment la frontière allemande, et s'étire sur 92 kilomètres entre Montjoie et Echternach (au Grand-Duché du Luxembourg). Le 16 décembre, sous les ordres du maréchal Walter Model et du général Hasso von Manteuffel, la contre-offensive commence près de Rocherath, dans les Cantons de l'Est. Adolf Hitler espère foncer à travers l'Ardenne, franchir la Meuse et reprendre les infrastructures portuaires d'Anvers, pour couper en deux le front allié. Cette (contre)-offensive a été appelée "offensive von Rundstedt", mais le maréchal von Rundstedt y était opposé : il estimait que l'objectif était trop ambitieux. Les Allemands donnent à cette bataille le nom d'opération "Wacht am Rhein" et les Américains la surnomment "the Battle of the Bulge".

Le maréchal von Rundstedt inspecte des troupes.
Le maréchal von Rundstedt inspecte des troupes. © Photo by STF / AFP

Dès 5h30, un déluge de feu s'abat sur les avant-postes américains. Les unités d'infanterie et les colonnes blindées suivent. La surprise est totale du côté des Alliés : ils sont persuadés que la nature du terrain et les conditions hivernales dissuaderaient les Allemands d'attaquer en Ardenne.

De plus, les Allemands sont supérieurs en nombre, environ 250.000 hommes contre 80.000 pour les alliés. En revanche c'est l'aviation alliée qui maîtrise le ciel. Mais en ce mois de décembre, le temps est exécrable: le brouillard, la neige, le verglas et le froid empêchent les avions alliés d'agir.


►►► A lire aussi : Retrouvez tous nos articles sur les 75 ans de la bataille des Ardennes


 

Le début de l'offensive von Rundstedt, le 16 décembre 1944

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La surprise passée, le général américain David Eisenhower appelle en renfort tous les blindés disponibles. La bataille des Ardennes vient de commencer.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous