La Trois

"Le 15h17 pour Paris", le film de Clint Eastwood sur l'attentat déjoué du Thalys à voir sur La Trois

© © Tous droits réservés

10 nov. 2022 à 07:37Temps de lecture2 min
Par Pascale Navez et Thomas Guiot

Le 21 août 2015, trois touristes américains réussissent à immobiliser un terroriste dans le Thalys qui relie Bruxelles à Paris. Un acte d’héroïsme salué par tous les pays occidentaux qui a inspiré Clint Eastwood pour son film Le 15h17 pour Paris, à voir le 17 novembre à 20h40 sur La Trois.

Que raconte ce film ?

La vie d'Anthony Sadler, un étudiant américain, et de ses amis Alek Skarlatos et Spencer Stone, soldats de l'US Air Force qui, au soir du 21 août 2015, montèrent à bord du Thalys à destination de Paris, alors qu'Ayoub El-Khazzani, un terroriste islamiste, s'installait dans leur voiture pour y commettre un attentat. N'écoutant que leur courage, les trois hommes neutralisèrent le djihadiste au moment où celui-ci décida de passer à l'action.

Dans la soirée du 21 août 2015, le monde, sidéré, apprend qu'un attentat a été déjoué à bord du Thalys 9364 à destination de Paris. Une attaque évitée de justesse grâce à trois Américains qui voyageaient en Europe. Le film s'attache à leur parcours et revient sur la série d'événements improbables qui les ont amenés à se retrouver à bord de ce train. Tout au long de cette terrible épreuve, leur amitié est restée inébranlable. Une amitié d'une force inouïe qui leur a permis de sauver la vie des 500 passagers.

Avec Le 15h17 pour Paris, Clint Eastwood poursuit son grand œuvre depuis Mémoires de nos pères : revisiter les héros modernes de l’Amérique, toujours à cheval entre patriotisme et drame de la vie quotidienne. Le cinéaste n’en finit plus de vouloir traquer le moment où surgit l’héroïsme, où les personnages font le choix de faire front face à l’adversité. Le 15h17 pour Paris focalise l’attention sur l’étude morale et psychologique du comportement humain en situation de risque.

Loading...

Les vrais héros jouent leur propre rôle

En têtes d'affiche du film, on retrouve Spencer Stone, Anthony Sadler et Alek Skarlatos, un casting inhabituel. En effet, les trois Américains qui arrêtèrent l’attentat du Thalys jouent leur propre rôle, pour leur première incursion au cinéma. Le réalisateur Clint Eastwood expliquait au Hollywood Reporter qu'il a eu cette idée lorsqu'il les a rencontrés :

Et je me suis dit : ‘Je me demande s'ils pourraient le faire ?’ Je pense qu'il y a des acteurs merveilleux qui auraient pu jouer ça, mais il y a quelque chose à propos de ce projet particulier et de l'héroïsme qui a été impliqué et de la façon dont ils ont géré la chose qui est tout simplement unique. Et j'ai juste dit, ‘Je pense que je vais tenter le coup.'

Le 15h17 pour Paris, à voir le 17 novembre à 20h40 sur La Trois.

Sur le même sujet

"Trois jours et une vie" : la disparation d'un enfant dans les Ardennes belges hante Sandrine Bonnaire

La Trois

"Le bon, la brute et le truand" : une musique iconique d'Ennio Morricone

Cinéma

Articles recommandés pour vous