Le 11 juillet, c'est la fête de la Flandre

Une victoire belge devenue mythe flamand

© DR

04 juil. 2016 à 12:18 - mise à jour 04 juil. 2016 à 12:18Temps de lecture1 min
Par jwu

Nos amis néerlandophones ont choisi de ne faire qu’une entité qui réunit leur Communauté et leur Région et pour fêter leur identité, ils commémorent la bataille des Éperons d’Or.

Une bataille qui eut lieu en… 1302. A l’époque, les troupes " flamandes " écrasent les armées du roi de France, Philippe le Bel. Cette victoire contre les Français s’est, au fil des discours, transformée en victoire contre les Francophones… et même contre la Belgique francophone.

Pourtant, en 1302, les troupes qui se battent contre la France ne sont pas spécialement flamandes : on retrouve dans ces rangs de nombreux Brabançons, des Namurois, des Liégeois, des Zélandais et les inévitables Anglais.

La tactique "flamande" est simple : il s'agit d'amener les chevaliers français et leurs lourdes armures dans les prairies boueuses bordant la ville. Les montures françaises s'engouffrent dans le piège et s'embourbent dans les marécages. Sans aucune pitié, leurs adversaires s'empressent de les massacrer et ramassent au passage leurs éperons dorés qu'ils emportent comme trophées.

Quelques mois plus tard, Philippe le Bel aura sa revanche à la bataille de Mons-en-Pévèle et imposera un humiliant traité de paix.

Tant pis pour la vérité historique, la bataille des Éperons d’or est vue comme le symbole d’une Flandre glorieuse et résistante.

C.R.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous