RTBFPasser au contenu

Mode

L’avènement du jogging n’a (finalement) pas eu lieu

S'il a vécu son heure de gloire pendant le confinement, le jogging ne voit définitivement plus la vie en rose.
15 déc. 2021 à 13:002 min
Par RTBF Tendance avec AFP
Loading...

Allié incontournable du confinement, le jogging doit déjà tirer sa révérence au profit d'une mode plus extravagante. Malgré la multiplication des annonces et études en sa faveur, et quelques incursions désespérées ces dernières semaines, le pantalon de survêtement s'apprête à retrouver sa place au fond du dressing, et à ne susciter l'attention qu'à de (trop) rares occasions.

Anna Wintour prenant la pose en jogging, son légendaire carré parfaitement lissé, devant une immense bibliothèque bien garnie. Totalement inattendue, l'image a fait le tour du monde en quelques minutes seulement au point d'élever cette pièce jusqu'alors réservée aux sportifs - ou éventuellement aux amateurs de sportswear - au rang d'incontournable en cette période de distanciation sociale. Sorte de dommage collatéral de la pandémie, le pantalon de survêtement est devenu source de confort - et de réconfort - rythmant des journées parfois interminables. 

Il n'en a pas fallu beaucoup plus pour faire grimper les ventes de joggings, sneakers, leggings, et autres sweats à capuche, et pour annoncer que le vêtement perdurerait bien au-delà de la pandémie. Résultat, dès le retour à une vie plus normale, personne, absolument personne, ne s'est pointé au bureau en pantalon de survêtement. Les sneakers étaient de la partie, les hoodies aussi, les leggings ont fait quelques incursions dans la rue, mais le survêtement est resté bien sagement à la maison.

On a bien cru que l'engouement pour la série "Squid Game" allait changer la donne, le thriller de Netflix ayant un temps dopé les recherches pour les survêtements d'inspiration rétro, mais cette micro-tendance est elle aussi retombée comme un soufflé. Rien à faire, le jogging n'a plus les faveurs du public, qui se tourne désormais vers une mode plus joyeuse, plus optimiste, voire plus extravagante, en parfaite opposition avec la période morose vécue ces derniers mois.

Place à l'extravagance

Karl Lagerfeld disait : "Les pantalons de jogging sont un signe de défaite. Vous avez perdu le contrôle de votre vie, donc vous sortez en jogging". Il n'aurait définitivement pas apprécié les confinements successifs. Mais il aurait également été rassuré de voir que vie normale rime toujours avec élégance, même un minimum, et folie. Le retour au travail a en réalité montré la volonté de chacun d'exprimer son envie de liberté à travers son dressing, faisant la part belle aux couleurs vives, aux motifs en tout genre, et même aux paillettes et autres détails scintillants. 

Quelques mois plus tard, cette envie subsiste comme en témoignent les dernières cérémonies organisées aux quatre coins du monde, redorant le blason du sexy avec des robes et des tops cut-out comme on n'en avait plus vus depuis longtemps. Et au quotidien, si le confort est toujours présent, il ne se manifeste pas en jogging, mais dans un vestiaire fait de micro-tendances inspirées par les séries télévisées, les jeux vidéos, ou des événements ponctuels comme le 'voyage' de six mois en orbite de Thomas Pesquet.

D'après les prévisions publiées par les plateformes de recherche de mode Stylight et Lyst, l'année 2022 sera d'ailleurs placée sous le signe des micro-jupes, des bustiers, du cut-out, pour la première, et des vêtements futuristes et multi-sensoriels pour le second, qui table sur des tenues soignées mais déclinées dans des matières plus fluides et douces pour le travail. Mais le jogging lui a bien disparu de tous les radars.


AFP


Il n’en a pas fallu beaucoup plus pour faire grimper les ventes de joggings, sneakers, leggings, et autres sweats à capuche, et pour annoncer que le vêtement perdurerait bien au-delà de la pandémie. Résultat, dès le retour à une vie plus normale, personne, absolument personne, ne s’est pointé au bureau en pantalon de survêtement. Les sneakers étaient de la partie, les hoodies aussi, les leggings ont fait quelques incursions dans la rue, mais le survêtement est resté bien sagement à la maison.

On a bien cru que l’engouement pour la série "Squid Game" allait changer la donne, le thriller de Netflix ayant un temps dopé les recherches pour les survêtements d’inspiration rétro, mais cette micro-tendance est elle aussi retombée comme un soufflé. Rien à faire, le jogging n’a plus les faveurs du public, qui se tourne désormais vers une mode plus joyeuse, plus optimiste, voire plus extravagante, en parfaite opposition avec la période morose vécue ces derniers mois.

Place à l’extravagance

Karl Lagerfeld disait : "Les pantalons de jogging sont un signe de défaite. Vous avez perdu le contrôle de votre vie, donc vous sortez en jogging". Il n’aurait définitivement pas apprécié les confinements successifs. Mais il aurait également été rassuré de voir que vie normale rime toujours avec élégance, même un minimum, et folie. Le retour au travail a en réalité montré la volonté de chacun d’exprimer son envie de liberté à travers son dressing, faisant la part belle aux couleurs vives, aux motifs en tout genre, et même aux paillettes et autres détails scintillants.

Quelques mois plus tard, cette envie subsiste comme en témoignent les dernières cérémonies organisées aux quatre coins du monde, redorant le blason du sexy avec des robes et des tops cut-out comme on n’en avait plus vus depuis longtemps. Et au quotidien, si le confort est toujours présent, il ne se manifeste pas en jogging, mais dans un vestiaire fait de micro-tendances inspirées par les séries télévisées, les jeux vidéos, ou des événements ponctuels comme le 'voyage' de six mois en orbite de Thomas Pesquet.

D’après les prévisions publiées par les plateformes de recherche de mode Stylight et Lyst, l’année 2022 sera d’ailleurs placée sous le signe des micro-jupes, des bustiers, du cut-out, pour la première, et des vêtements futuristes et multi-sensoriels pour le second, qui table sur des tenues soignées mais déclinées dans des matières plus fluides et douces pour le travail. Mais le jogging lui a bien disparu de tous les radars.

Sur le même sujet

15 févr. 2022 à 13:00
2 min
18 déc. 2021 à 14:00
1 min

Articles recommandés pour vous