RTBFPasser au contenu
Rechercher

Laurence Vielle

Laurence Vielle lit la "chanson du Hamster Power" de Claude Guerre

06 mai 2020 à 07:00Temps de lecture2 min
Par Carine Bratzlavsky et Laurence Vielle

Chaque jour, la poétesse Laurence Vielle fait sonner, scander, rythmer de son souffle lumineux les mots des poètes et poétesses, et notamment de poètes belges. Découvrez des extraits du poète Claude Guerre, issus de bookleg 111 "Mar(i)ons-nous, en route pour la frugalité heureuse", publié aux éditions MaelstrÖm.


"Chanson du Hamster Power", Claude Guerre

Plus affectueuse que l’énergie solaire

Mais moins dangereuse que le nucléaire

Moins encombrant que trois éoliennes

Le hamster !

Produit de l’énergie avec sa roue !

 

Personne n’y avait jamais pensé

Ce n’est pas un animal stupide

Il fait la roue si on lui demande

Au service de l’humanité

 

La fondation Nicolas Bertrand

Invente pour vous le hamster power

Avec son système de dynamo

Il produit de l’électricité

 

Dès à présent chez votre animalier

Réservez votre hamster power

Prenez-en deux et calculez

Les économies que vous allez faire

 

Il faut 120 hamsters pour allumer

Une ampoule de 60 watts, mais

Comme l’animal ne court dans sa roue

Que 5 pour cent du temps, munissez-vous

 

De 2400 hamsters par ampoule

Et donc 100 000 hamsters par foyer

Pour la France 6 milliards de hamsters

Suffiront mais pour les nourrir

 

Il faudra 36 milliards de tonnes

de blé, 60 fois la production

Mondiale, évitons le désastre

Mais il est trop tard, z’avez acheté

 

Vos 2 hamsters chez l’animalier ?

Videz-les et faites-en des moufles

Et vous pourrez couper le chauffage

La meilleure énergie c’est le négawatt

 

C’est-à-dire celle qu’on ne consomme pas.

C’était bien la peine de se casser

La nénette, Nicolas Bertrand

Pour arriver à ce résultat !

Claude Guerre, adepte praticien de la poésie à dire et parchœuriste inébranlable, a écrit pour être dit "Dans le jardin de mon père", qu’il ne cesse de promener par les villages, "Grâce à Camden", "Nasbinals", aux éditions Pierre Maynard, "Tout est vécu" avec Serge Valletti, aux éditions du Solitaire Intempestif, "Pense ma viande" et "Kamouraska", deux recueils à prendre, il écrit furieusement un fleuve noir de vers dont ceux-ci sont des îles.

 

Ce que Laurence Vielle nous dit de Claude Guerre :

Il y a quelques années, j’ai rencontré Claude Guerre. Il dirigeait la Maison de la Poésie à Paris. Je l’ai aimé, de suite. Je croyais, après l’avoir entendu au téléphone, rencontrer un vieillard aux cheveux blancs. J’ai rencontré Claude, oiseau incandescent de la poésie. Il m’a offert une "Recréation du monde", et depuis, nos voix, à travers le parcœurisme et la vie, n’ont de cesse de se relier. La Chanson du hamster power, il l’a écrite suite à la lecture d’un article de Nicolas Bertrand dans "Le journal de la décroissance".

 

La poésie est le jeu le plus utopique.

Lawrence Ferlinghetti, "Poésie, art de l’insurrection", Éditions Maelström, 2012

Sur le même sujet

Laurence Vielle lit "Jour 9" de Vincent Tholomé et Julien Lernons

Laurence Vielle

Laurence Vielle lit "Je travaille pas" de Pierre Soletti

Laurence Vielle

Articles recommandés pour vous