RTBFPasser au contenu
Rechercher

Red Flames

Laura De Neve avant Italie-Belgique : "On aura la grinta !"

Euro 2022 : Laura De Neve à la veille du match Italie-Belgique "On aura la grinta !"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

17 juil. 2022 à 16:36Temps de lecture2 min
Par Lise Burion avec Erik Libois

Touchée à la cuisse lors du match contre la France, la défenseuse centrale belge Laura De Neve s’est présentée devant la presse au stade de la Manchester City Academy, à la veille de la rencontre des Red Flames contre l’Italie. Un bon signe ? "J’ai participé à toute la séance collective ce matin, pour l’instant ça va mais on fera encore un dernier test demain" a expliqué la capitaine d’Anderlecht.

Alors que la BBC l’a classée parmi les dix meilleures défenseuses de la compétition à l’heure actuelle, De Neve connaît aussi son importance dans l’arrière-garde belge face à l’Italie. "Je ne dirais pas que ma solidité dans le duel est ma qualité principale mais c’est vrai que sur cet Euro, j’essaie vraiment de mettre de l’impact. Et ça se passe bien. J’ai vu ce classement aussi, ça fait plaisir évidemment mais je ne dois pas m’arrêter là, je peux encore m’améliorer."

On peut donc espérer voir une défense solide contre l’Italie, même si la suspension d’Amber Tysiak (elle avait remplacé De Neve en défense centrale contre la France avant de se faire exclure pour deux cartons jaunes, son deuxième amenant le penalty raté par Wendie Renard) sera peut-être préjudiciable au fil du match. Mais les Flames peuvent compter sur leur sens collectif. "On est concurrentes pour la place sur le terrain, mais on est des amies aussi. On travaille ces relations notamment en jouant ensemble à des jeux à l’hôtel, ou en regardant ensemble les autres matches de l’Euro."

La décontraction, la détente et la bonne humeur : il en faut aussi avant de jouer ce qui sera peut-être le match le plus important de l’Histoire du football belge, côté féminin. "Pour l’instant on gère encore le stress, ça va. Mais je pense qu’en chemin vers le stade demain on va peut-être commencer à être un peu plus tendues. Et c’est normal. C’est un match qu’on doit joueur en s’amusant, mais ce sera effectivement peut-être le plus important de notre carrière."

La Belgique veut gagner

Le sélectionneur Ives Serneels a lui clairement l’expérience des matches à enjeu, il en a vécu aussi dans sa carrière de joueur. Mais il fait confiance à ses joueuses pour bien appréhender la rencontre. "J’ai pu le constater ces derniers jours, elles se préparent bien" ajoute l’ancien champion de Belgique avec le Lierse. "On les a aussi préparées, avec le staff. Et moi, je reste calme. Je ne pense pas aux pressions négatives. On a toutes et tous le même objectif en tête : passer en quart de finale." Pour le coach aussi, cette qualification représenterait le summum (actuel) de l’Histoire des Red Flames "Se qualifier pour un quart de finale, on n’a jamais vu ça. Et si on ne se qualifie pas, je dois avouer que je serai très déçu."

Alors comment jouer, en sachant qu’un partage pourrait suffire aux Belges (les Italiennes doivent, elles, absolument l’emporter) ? Faut-il attendre ou aller vers l’avant pour marquer ? La réponse du coach fuse : "On doit aller de l’avant ! On ne doit pas spéculer et penser à tous les scenarii possibles. On doit gagner. Je serai au courant de ce qui se passe dans l’autre match (ndlr : entre la France et l’Islande), mais il faut que tout le monde reste bien concentré sur le terrain." Laura De Neve confirme : "On ne va pas tabler sur un partage. On joue toujours pour gagner et ce sera pareil face aux Italiennes. On doit en tout cas se focaliser sur nous, pas sur elles. Si on joue notre jeu, je suis sûre qu’on peut gagner."

Reste que quand on lui demande la clé du match, la défenseuse centrale "top 10 BBC" emprunte tout de même un mot au vocabulaire italien : "La grinta. On l’a, et on l’aura encore plus demain !"

Euro 2022 : Ives Serneels avant Italie-Belgique

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Cécile De Gernier après la qualification des Red Flames contre l’Italie : "Il faut laisser jouer les filles au football en Belgique !"

Red Flames

Qualification historique des Red Flames pour les quarts de finale de l’Euro féminin

Euro féminin

Articles recommandés pour vous