Football

László Bölöni fou furieux après Metz-Guingamp : "Prends ton sifflet et mets-le quelque part !"

© Tous droits réservés

13 sept. 2022 à 15:12Temps de lecture2 min
Par Thibaut Deplanque

Ce n’était pas l’affiche de la soirée mais les spectateurs présents lors du duel qui opposait Metz à Guingamp en Ligue 2 française ne se sont pas ennuyés. Première mi-temps de folie, neuf buts au total, trois cartons rouges et un László Bölöni remonté comme jamais. Retour sur la folle soirée vécue en Lorraine.

Après un premier quart d’heure de folie, les Messins mènent 3-1 mais la rencontre va ensuite totalement leur échapper. Boubacar Kouyaté est d’abord exclu à la 31e minute pour s’être emporté sur l’arbitre de la rencontre Monsieur Pierre Gaillouste. Dans les arrêts de jeu de la première mi-temps, l’En Avant parvient à réduire le score (3-2) avant que Metz ne se retrouve à neuf après l’exclusion d’Alexandre Oukidja. L’ancien gardien de Mouscron qui revenait pourtant de suspension de trois matchs suite à un précédent carton rouge a raté sa sortie et provoqué un pénalty qui a permis aux Bretons d’égaliser (3-3). Frustré Oukidja a quitté la pelouse en larmes.

Deuxième mi-temps dans un climat délétère

La rencontre reprend dans une ambiance électrique et le calvaire des Grenats se poursuit. Un peu plus de dix minutes après la reprise, Metz se retrouve à huit. Danley Jean Jacques est expulsé après un tacle assassin. "Je n’ai jamais vécu ça. Je ne vais pas me permettre de juger l’arbitre […] mais mon joueur peut aussi être à l’hôpital" expliquait l’entraîneur guingampais Stéphane Dumont à l’issue de la rencontre. Dans la foulée de cette nouvelle carte rouge, la rencontre est interrompue durant près d’une demi-heure. Un supporter messin est monté sur le terrain et est allé menacer l’arbitre.

Loading...

A huit contre onze, la mission devient compliquée pour les hommes de László Bölöni qui encaissent trois autres buts dans les vingt dernières minutes et s’inclinent finalement 3-6.

Prends ton sifflet et mets-le quelque part !

L’ancien coach du Standard au caractère bien trempé était particulièrement remonté sur l’arbitre de la rencontre et n’a pas mâché ses mots en conférence de presse. "Le Monsieur qui était là-bas, je ne veux pas l’appeler arbitre, il a fait son show. Malheureusement, il fausse non seulement le résultat, mais aussi le travail de beaucoup de gens. Le deuxième penalty et l’exclusion… C’est "No Comment". Prends ton sifflet et mets-le quelque part, qu’on ne le revoie pas, et oublie-le. Si tu es arbitre, tu as un peu de pédagogie dans ta tête… Si je regrette l’absence de VAR en Ligue 2 ? Ah oui, énormément, bien sûr. C’est dommage, surtout quand on voit ce qu’il se passe dans le football français " Après huit journées de championnat de Ligue 2, les arbitres ont déjà distribué 37 cartons rouges et Metz est l’équipe avec le plus de joueurs exclus (six à égalité avec Saint-Etienne). En Ligue 1, après sept journées, 31 exclusions ont déjà été brandies. A titre comparatif, il y a déjà eu 20 cartes rouges en Pro League, 16 en Liga, 14 en Serie A, 12 en Bundesliga et 3 seulement en Premier League.

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous