Regions

L’ASBL namuroise Be Wapp dresse le bilan de ses six ans d’action pour la propreté publique en Wallonie

L’ASBL Be Wapp a dressé mardi le bilan de ses six années d’action en faveur de la propreté publique en Wallonie. À quelques mois du terme de la convention qui lui a donné naissance, elle se réjouit du travail accompli.

L’association a vu le jour en 2016 en collaboration avec le ministère wallon de l’Environnement ainsi que des producteurs et distributeurs de produits emballés. Sa mission est de réduire la quantité de déchets sauvages en Wallonie et plus globalement la malpropreté. Aujourd’hui, la structure occupe une quinzaine de personnes.

À ce jour, 93 communes ont été impliquées dans la création et la mise en œuvre d’un plan local de propreté. Ce sont également 8.791 poubelles et cendriers de rue supplémentaires qui ont été installés dans les communes wallonnes, alors que 424 actions de déplacement, d’ajout ou de retrait de poubelles ont été réalisées dans 79 communes spécifiquement coachées pour réaliser une analyse de leurs infrastructures.

© Tous droits réservés

Be Wapp, ce sont aussi 34.691 poubelles et cendriers de rue répertoriés grâce à l’application PRO-Preté, 1.100 opérations de ramassage de déchets ayant mobilisé plus de 650.000 personnes, 630 tonnes de déchets récoltés en 2021 par les citoyens équipés par l’ASBL et 9.511 problèmes signalés en 2021 dans 55 communes via l’application FixMyStreet.

Parallèlement, l’association axe son travail sur la sensibilisation. Ces trois dernières années, elle a touché pas moins de 116 millions de personnes (chaque Wallon étant en moyenne touché dix fois par an) au travers de campagnes de communication. En sus, cent établissements scolaires ont pu être labellisés "École Plus Propre" en 2021 et 117 en 2022. Ce sont aussi 422 infractions environnementales qui ont été constatées lors du premier "Marathon de la Propreté' en novembre 2021. Enfin, en matière de vidéosurveillance, 931 caméras subsidiées ont été installées dans 131 communes en 2020 et 2021.

Fin 2021, Be Wapp a mené une étude afin d’évaluer le nombre de déchets sauvages et de dépôts clandestins. Celle-ci a été réalisée dans 59 communes. Par rapport à 2016, la diminution globale du nombre de déchets au sol est de 37%. Autrement dit, en 2016 on trouvait en moyenne 16,9 déchets sauvages par 100 mètres, contre 10,6 en 2021. Be Wapp ajoute qu’il y avait 39% de déchets en moins dans les quartiers commerçants et 30% en moins aux alentours des écoles, 70% des déchets comptabilisés dans l’espace public restant des mégots de cigarette.

© Tous droits réservés

Le Grand Nettoyage organisé chaque année par l’ASBL permet également de calculer un indice de malpropreté. Celui-ci a baissé de 32,5% entre 2017 et 2022, la quantité de déchets ramassés par kilomètre passant de 38 à 25 kg.

Un sondage mené annuellement depuis 2018 a aussi permis d’estimer la perception de la propreté par les citoyens. En 2021, 76% estimaient que la "propreté des rues, des trottoirs et des espaces publics" figure en tête parmi les éléments qui contribuent le plus à la qualité de vie d’un quartier (contre 71% en 2018). L’étude révèle également que 58% accordent une note de 8, 9 ou 10 à la propreté devant chez eux (contre 55% en 2018), alors que 32% font plus attention à ne pas laisser de déchets dans l’espace public.

Il existe une convergence d’éléments qui vont dans le sens d’une amélioration de la propreté.

Selon Benoit Bastien, directeur de Be Wapp : "Cette évolution positive est le résultat des actions mises en œuvre, mais est également liée à la prise de conscience du citoyen et à l’implication d’un grand nombre de parties prenantes"

"Nous sommes fiers d’annoncer cette tendance, mais il ne faut surtout pas baisser la garde. Il faut aller plus loin en dégageant davantage de moyens et en fédérant, plus encore, l’ensemble des acteurs afin de tendre vers un objectif final : zéro déchet dans l’espace public", a-t-il conclu.

Sur le même sujet

Zéro déchet : la vodka pour se débarrasser d’une odeur persistante !

Zéro Déchet

Mobilité et écologie : un mariage pour le meilleur

Quel Temps!

Articles recommandés pour vous