Choix Musiq3 à la une

L’altiste Timothy Ridout s'attaque à Elgar et Bloch avec le BBC Symphony Orchestra et Martyn Brabbins

© Tous droits réservés

19 janv. 2023 à 21:15Temps de lecture1 min
Par Nicolas Blanmont

Deux œuvres de 1919, deux œuvres avec l’alto en soliste, jouées par la nouvelle étoile montante de cet instrument. A dire vrai, la première des deux ne fut pas écrite originellement pour cet instrument : c’est le célèbre concerto pour violoncelle d’Elgar, dans une version pour alto réalisée dix ans plus tard par l’altiste Lionel Tertis, version validée par le compositeur qui en dirigea d’ailleurs la création en 1930.

La deuxième œuvre est la rare Suite pour alto et orchestre d’Ernest Bloch, où le compositeur suisse laisse libre cours à sa fascination pour l’Orient. Elle fut d’abord écrite pour alto et piano, puis Bloch l’orchestra… avant d’en réaliser une version pour violoncelle.

Timothy Ridout avait déjà enregistré pour le petit label Champs Hill une intégrale des œuvres pour alto du Belge Henri Vieuxtemps mais aussi, pour Harmonia Mundi, un récital original pour alto et piano réunissant Prokofiev et Schumann. On l’avait également retrouvé récemment tenant la partie d’alto dans le Harold en Italie gravé par John Nelson pour Warner. C’est un jeune altiste britannique de 27 ans, justement couronné par le premier prix du concours qui porte le nom de Lionel Tertis et qui semble destiné à briller au très select firmament des altistes. Ce disque enregistré avec le BBC Symphony Orchestra dirigé par Martyn Brabbins, montre que Ridout ne manque pas d’atouts : technique impeccable, ampleur de la sonorité, sens de la respiration, expressivité et talent de conteur. Un nom à suivre !

CD Harmonia Mundi/Integral

Ecoutez un extrait

Loading...

Tentez de remporter un exemplaire

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous