RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde Europe

L’Allemagne accélère sa transition énergétique et ferme trois centrales nucléaires en ce 31 décembre

Allemagne / Fermeture de trois centrales nucléaires

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

31 déc. 2021 à 21:34Temps de lecture1 min
Par Estelle De Houck et Thi Diem Quach

L’Allemagne donne ce soir un coup d’accélérateur à sa transition énergétique. Ce 31 décembre sonne en effet le dernier jour de fonctionnement de trois réacteurs nucléaires en Allemagne. C’est donc la moitié de la capacité nucléaire du pays qui va être mise hors circuit.

Concrètement, ce sont les blocs situés dans les villages allemands de Brokdorf, Grohnde et Gundremmingen qui vont cesser de fonctionner au passage en 2022.

Mélancolie pour les uns, réjouissance pour d’autres

"Il y a une certaine mélancolie secrète pour nous tous ces derniers jours", concède Guido Knott, le président de l’opérateur Preussenelektra. "Nous exploitons l’usine depuis 35 ans. Nous l’avons entretenue, nous l’avons maintenue au meilleur niveau technique. Nous l’avons toujours exploitée en toute sécurité."

Si cette annonce a de quoi réjouir les activistes antinucléaires, certains estiment que la fermeture des centrales a pris trop de temps. "Certaines personnes me demandent si cela est une victoire. Non, cela n’en est pas une : cela a pris beaucoup trop de temps pour cela", explique l’activiste Karsten Hinrichsen.

La question du démantèlement

Notons que ces centrales resteront encore un moment dans le paysage de ces trois villes. "Demain, le site aura la même apparence qu’aujourd’hui, sauf qu’il n’y aura plus de vapeur sortant des tours", explique Tobias Buelher, maire de Gundremmingen.

Le démantèlement prendra donc du temps. "Une ou deux décennies" selon le maire.

En vingt ans, l’Allemagne a fait une croix sur près de 35 réacteurs nucléaires. Il n’en reste que trois qui s’éteindront l’an prochain.


►►► À lire aussi : Rétrospective 2021 : une Allemagne traumatisée par des inondations historiques, qui aura dit adieu à sa chancelière


Le pays a pour ambition de ne plus exploiter de charbon ni d’uranium d’ici 2038. Mais en attendant, aucun site de stockage de déchets nucléaires n’a été trouvé pas les autorités allemandes. Quant à l’extraction de charbon, elle ne cesse d’augmenter et de grignoter des villages entiers.

Sur le même sujet

Climat : l’Allemagne a pris du retard sur ses objectifs. Les Verts visent 80% d’énergies renouvelables en 2030

L'Allemagne veut mener un effort "gigantesque" pour verdir son électricité

Monde Europe

Articles recommandés pour vous