Economie

L’action de la Banque nationale suspendue à la Bourse de Bruxelles, fait rarissime

© Tous droits réservés

21 sept. 2022 à 09:44 - mise à jour 21 sept. 2022 à 12:37Temps de lecture3 min
Par J-Fr. Noulet, avec C. Defoy et Belga

L’action de la Banque nationale (BNB) à la Bourse de Bruxelles a été suspendue mercredi matin avant l’ouverture des échanges, a indiqué, peu avant 9h00, la FSMA, l’autorité des marchés financiers. Elle le restera au moins jusqu’à la publication d’un communiqué de presse.

Sollicitée, la BNB se refuse à tout commentaire avant que ce communiqué n’ait été publié. Ce sera le cas "dans les prochaines heures", y précise-t-on.

La suspension de l’action de la BNB est rarissime. Selon certains observateurs, cela pourrait être annonciateur d’une offre publique d’achat sur la Banque, dont l’Etat détient 200.000 parts, soit 50%, le solde étant réparti parmi des investisseurs. Comme le rappelle L’Echo mercredi sur son site internet, la Belgique est l’un des seuls pays au monde dont la banque centrale est cotée en bourse.

D’autres évoquent un important avertissement sur résultats. L’action de la BNB cotait récemment autour de 1500 euros, son prix le plus bas depuis plus de 20 ans. En des temps meilleurs, elle avait atteint jusqu’à 4000 euros. Sur une période de trois ans, elle a diminué de plus d’un tiers, souligne De Standaard mercredi matin.

Cette baisse du cours de l’action est liée au retournement du marché des taux d’intérêt.

Des chiffres concrets circulent d’ailleurs déjà aux Pays-Bas sur l’impact de l’inversion des taux d’intérêt sur la banque centrale néerlandaise. Selon le Het Financieele Dagblad et le NRC, celle-ci a averti le gouvernement néerlandais que la hausse rapide des taux d’intérêt la mettra dans le rouge et l’empêchera de verser des dividendes à l’État.

 

Pourquoi la Banque Nationale est-elle cotée en bourse ?

"C’est une anomalie à l’échelle planétaire", explique Etienne de Calatay, économiste chez Orcadia. "Très rares sont les banques centrales à être cotées en bourse. La Belgique n’est pas la seule, mais 50% des actions appartiennent au secteur privé", poursuit-il.

Il faut remonter à la création de la Banque Nationale en 1850 pour expliquer cette bizarrerie. A l’époque, le législateur donna à la Banque Nationale de Belgique le statut de société anonyme. "Les banques privées qui avaient jusqu’alors le droit d’émettre les billets détenaient le capital de la Banque nationale", peut-on lire sur le site de la BNB.

Plus tard, les actions de la Banque Nationale de Belgique ont été introduites en bourse.

En 1948, le capital a été augmenté et, depuis lors, l’Etat détient la moitié des actions. L’autre moitié reste répartie dans le public. Tout investisseur a le droit d’acheter ces actions.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous