RTBFPasser au contenu

C'est vous qui le dites

L’accueil de millions d’ukrainiens se fait sans problème contrairement à l’arrivée de Syriens en 2015, êtes-vous d’accord avec ce constat ?

L’accueil de millions d’ukrainiens se fait sans problème contrairement à l’arrivée de Syriens en 2015, êtes-vous d’accord avec ce constat ?
17 mars 2022 à 10:222 min
Par C'est vous qui le dites

La générosité des Belges à l’égard des Ukrainiens ne faiblit pas. En deux jours, plus de 650 Wallons ont déjà proposé de mettre un logement à disposition de réfugiés. La famille royale elle-même a promis d’accueillir trois familles venues d’Ukraine et de les héberger. Une solidarité exceptionnelle mais "questionnons-nous deux secondes", dit ce matin Alexis Carantonis dans la DH. "Il y a au moins 20 conflits majeurs en cours en ce moment sur la planète et depuis 20 jours, nous ne parlons que d’une seule guerre". Là où l’accueil de 2 millions d’Ukrainiens se fait sans problème, l’arrivée d’un million de Syriens en 2015 avait suscité bien davantage de débats.

Êtes-vous d’accord avec son constat ? Cest la question que l’on vous posait ce matin dans "C’est vous qui le dites".

Voici quelques moments forts de l’émission…

RTBF

"Il faut les aider comme on aide les Ukrainiens"

Joseph, un auditeur d’Andrimont, en province de Liège, est intervenu à ce sujet sur notre antenne : "Depuis 2018, j’accompagne 4 familles d’origine syrienne en région de Verviers et je peux vous dire que c’est un accompagnement merveilleux. Ces gens veulent s’intégrer et ils sont remarquables. Il faut les aider comme on aide les Ukrainiens. Il faut savoir que la plupart du temps, les hommes sont venus de Syrie et ont fait venir leur famille par la suite, c’est le cas des familles que je connais."

RTBF Patrick Michalle

"Un enfant ukrainien vaut plus qu’un enfant syrien ?"

Depuis Anderlecht, Farid intervient dans le débat : "Tout le monde voit que ce n’est pas la même chose. Il y a des guerres en Palestine, en Syrie et au Liban, mais la solidarité n’est pas la même. J’ai aussi envie de faire un effort pour ces personnes. Mais je ne comprends pas pourquoi on n’a pas fait la même chose pour les autres pays. Un enfant ukrainien vaut plus qu’un enfant syrien ? C’est une question de hiérarchisation de conflit."

Tous droits réservés

"Plus simple d’accueillir des personnes qui viennent d’un même continent"

Le débat se conclut avec Tanguy à Waterloo : "Je fais un simple constat, je ne porte pas de jugement. Mais il me semble plus facile d’accueillir des réfugiés ukrainiens que des Syriens ou des Afghans. J’ai l’impression que c’est plus simple d’accueillir des personnes qui viennent d’un même continent, avec une même culture, une même religion et une même couleur de peau. Je pense aussi que les gens estiment que c’est plus simple d’accueillir des réfugiés pour des raisons humanitaires et à cause de la guerre que pour des raisons économiques."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Sur le même sujet

24 mars 2022 à 10:37
2 min
22 mars 2022 à 10:36
1 min

Articles recommandés pour vous