RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

La Wallonie prolonge son "Green Deal cantines durables", avec de premiers labels

La Wallonie prolonge son "Green Deal cantines durables"
09 déc. 2021 à 18:28Temps de lecture1 min
Par Belga

Le gouvernement wallon a validé jeudi la prolongation de son projet "Green Deal cantines durables", qui vise à multiplier les repas chauds "durables" dans les collectivités comme les crèches, entreprises, associations, écoles, administrations, maisons de repos, etc. Cela devient le "Green Deal Cantines Durables 2.0", communique le cabinet de la ministre wallonne en charge du développement durable, Céline Tellier.

Au fil de plusieurs séances de signatures, 550 entités (producteurs, "facilitateurs", autorités politiques et cantines de collectivités) ont progressivement rejoint l'initiative, depuis début 2019. Le projet était initialement prévu jusque fin 2021, mais se voit prolongé et "amplifié".

Actuellement, on en serait à "120.000 repas chauds servis chaque jour dans des cantines durables en Wallonie", soit "60% de l'estimation des repas chauds distribués chaque jour en restauration collective" dans la Région.

Un label "cantine durable"

Pour la période 2022-2024, un nouvel appel aux signataires de la convention "Green Deal" est lancé, et de nouveaux objectifs sont fixés. La ministre Tellier souhaite ainsi pousser les signataires à se faire labelliser "Cantine durable", ce qui va de pair avec un réel cahier des charges (part de produits locaux, réduction des déchets, etc.) et va donc au-delà de la démarche de la signature de la convention (celle-ci est plutôt un engagement volontaire).

Le label, récent, n'a pour le moment été accordé qu'à deux lieux: une maison de repos de Rixensart (le "Val du Héron") et une clinique de Liège (polyclinique neuropsychiatrique "Notre-Dame des Anges"). 


►►► À lire aussi : France : trois employées d’une cantine scolaire volent pendant un an la moitié des repas des enfants


"Notre objectif est d'atteindre 100 % de cantines labellisées avec une assiette composée à 50 % de produits locaux ou issus des circuits-courts en 2030. C'est aussi une façon efficace de soutenir nos agriculteurs et leur assurer un revenu juste", commente la ministre wallonne via communiqué. 

C'est via le "plan de relance" que les moyens ont pu être dégagés pour cette prolongation du projet: trois millions d'euros.

Sur le même sujet

Les cantines de New York passent vegan le vendredi

Monde Amérique du Nord

Les repas seront gratuits dans 228 écoles maternelles francophones au premier semestre 2022

Articles recommandés pour vous