La voiture électrique est-elle une arnaque écologique ?

La voiture électrique est-elle une arnaque écologique ?

© BELGA PHOTO ERIC LALMAND

27 nov. 2017 à 15:33 - mise à jour 27 nov. 2017 à 15:33Temps de lecture1 min
Par Débats Prem1ère

Test-Achats révélait hier que la voiture électrique ne tient pas ses promesses en terme d’autonomie des batteries. Mais pour plusieurs associations écologistes, elle ne tient pas non plus ses promesses en matière d’environnement. La pollution qui ne sort pas du pot d’échappement sort ailleurs, de l’usine de fabrication ou de la centrale électrique.

Récemment, une étude a fait beaucoup de bruit. Celle du Massachusetts Institute of Technology aux USA. L’étude conclut qu’une Tesla Model S émet 226 g/km de CO2, en prenant tout le cycle complet, soit plus qu’une citadine moyenne.

En France, les experts de l'Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) jugent que globalement " sur l’ensemble de son cycle de vie, la consommation énergétique d’un véhicule électrique est globalement proche de celle d’un véhicule diesel."

On assiste à une bataille de chiffres et d’études, le débat est largement ouvert alors que les pouvoirs publics annoncent déjà la fin des moteurs thermiques. L’injonction politique à la voiture électrique est-elle prématurée ? L’électrique est-elle une fausse bonne idée ?

Pour en débattre, Bertrand Henne reçoit Pierre Courbe, chargé de mission Mobilité à Inter-Environnement Wallonie, Yves De Partz, journaliste retraité, spécialiste dans le secteur automobile et auteur du blog En voiture Simone ! et Joost Kaesemans, directeur de communication de la Febiac (Fédération Belge de l’Automobile et du Cycle), ce mardi 28 novembre en direct de 12h30 à 13h sur La Première.

Une émission à (re)voir ici: