Chroniques

La Vivaldi n’a plus de secret pour vous

Les coulisses du pouvoir

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

25 nov. 2022 à 09:37Temps de lecture3 min
Par Bertrand Henne

La Belgique va-t-elle bloquer l’exportation de matériel destiné à l’entretien d’armes nucléaires vers le Royaume-Uni ? La question est discutée au gouvernement fédéral et est classée secret-défense. Sauf qu’au sein de la Vivaldi, il n’y a plus de secret.

Un climat agréable

Vous connaissez peut-être cette phrase sortie tout droit d’un magazine de psychologie, le secret de la confiance, c’est le secret. Le secret de la Vivaldi c’est qu’il n’y a plus de confiance, et donc ce n’est plus un secret.

Entre le débauchage d’Alexia Bertrand, les attaques de Georges Louis Bouchez envers le Premier ministre, les menaces de majorité alternative MR-NVA-DEFI sur la prolongation de réacteurs nucléaires, cette semaine a aussi été marquée par la fuite organisée d’informations classées secret-défense. Nouvelle illustration de la dégradation accélérée de la cohésion gouvernementale sous l’impulsion des libéraux francophones, qui décidément, n’en peuvent plus de ce gouvernement.

Prolifération

Voici l’affaire. Le fédéral à reçu une demande concernant l’exportation vers le Royaume-Uni d’une presse isostatique destinée, entre autres, à l’entretien d’armes nucléaires. Puisque c’est un matériel qui peut servir entre autres au nucléaire militaire, l’exportation nécessite une décision fédérale puisque nous sommes tenus par des traités de non-prolifération d’armes nucléaires.

Une commission est chargée de remettre un avis. Mais il s’avère que la demande britannique pose un problème avec la loi. La question revient sur la table du fédéral, une discussion a lieu. Que faut-il faire ? Faut-il changer la loi ? Dans le contexte actuel de solidarité atlantique face à la Russie, un refus serait politiquement délicat font valoir les libéraux.

Les socialistes du nord et du sud veulent savoir si c’est à cause du Brexit que ça pose problème légal. Si oui, ils veulent bien faire une exception mais pas question de changer la loi pour autant. Les verts du nord et du sud jugent que le Brexit n’est pas en cause et ne veulent pas non plus changer la loi.

Résultat des courses, le Premier ministre explique devant le parlement qu’il n’y a pas de blocage définitif de la demande d’exportation britannique. La commission d’avis est chargée de répondre aux différentes questions qui se posent. Un chemin est-il possible dans le no man’s land juridique des licences d’exportation d’armes post Brexit ?

Haro sur Ecolo

L’affaire fuite et est donc politiquement exploitée. Par le MR d’abord et puis par la N-VA et enfin Les Engagés ensuite. Tous accusent les écolos de dogmatisme et de pacifisme mal placé. Des informations largement relayées par ces trois partis circulent sur les réseaux sociaux et laissent entendre qu’en représailles du blocage belge, les Britanniques bloqueraient un contrat de près de 500 millions d’euros à la FN Herstal.

Emoi en région wallonne. Les syndicalistes de la FN font chauffer leurs téléphones, le ministre de tutelle Willy Borsus, pourtant MR, envoie un communiqué lacunaire : le contrat est encore en négociation et les montants concernés, même s’ils sont importants, sont très très significativement inférieurs à ceux parus aujourd’hui dans la presse. Bref, une tentative de calmer cette fièvre.

La Wallonie victime ?
 

La Wallonie risque d’être la victime potentielle d’une éventuelle décision du fédéral ? Le conditionnel est plus que jamais de rigueur. Du côté du Premier ministre on temporise et on laisse entrevoir une solution, du côté des écologistes on dément un blocage, du côté du MR on accuse Ecolo de dogmatisme, du côté du PS on regarde passer ce nouveau missile tiré par les libéraux francophones. La seule chose évidente à ce stade c’est que la cohésion du gouvernement fédéral est encore un peu plus abîmée. Heureusement que le président du MR s’est engagé il y a trois jours dans un communiqué commun avec le président de l’Open VLD à garantir le bon fonctionnement et l’efficacité d’action du gouvernement fédéral. Sinon on pourrait croire que tout continue comme avant.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous