On n'est pas des pigeons

La vitamine C, un moyen pour combattre les rhumes?

La vitamine C, un moyen pour combattre les rhumes

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

22 nov. 2017 à 14:21 - mise à jour 22 nov. 2017 à 14:21Temps de lecture2 min
Par On n'est pas des pigeons

La vitamine C est connue pour combattre les rhumes. C’est un remède de grand-mère : quand on a un rhume, rien de tel que du jus de citron et du miel dans de l’eau chaude. Du citron parce que c’est censé être plein de vitamines C. D’ailleurs, il n’est pas rare que les médecins vous disent d’insister sur les agrumes ou les kiwis quand vous avez un rhume, mais est-ce vraiment efficace ?

Nous avons posé la question à Olivier Coudron, médecin et professeur de nutrition santé à l’université de Dijon. Selon lui, " la vitamine C contre les rhumes, ce n’est pas efficace ! Cela fait partie des mythes scientifiques ".

On doit ça à un Américain, Linus Pauling. Ce dernier a notamment reçu un prix Nobel de chimie et un autre de la paix et dans les années 60-70, il a écrit des livres qui sont devenus des best-sellers en affirmant que la vitamine C guérit des rhumes.

L'ennui, c’est qu’il ne s’est basé sur rien de scientifique mais plutôt sur le traitement de sa femme qui était malade et avec la vitamine C, selon lui, elle aurait guéri plus vite. Aucune étude scientifique par le suite n’a réussi à prouver l’utilité de la vitamine C contre le rhume. Pourtant certains médecins continuent à vous dire quand vous avez un rhume " Mangez des mandarines ! ". Donc la vitamine C, on l'oublie … En tout cas contre les rhumes, d’autres choses sont plus efficaces, comme le zinc ou l’échinacée.

Les Belges ont tendance à manquer de vitamines C

Si on manque de vitamine C, le corps ne va pas fonctionner au mieux. La vitamine C, par exemple, va aider le corps à métaboliser deux fois plus de fer. Or chez nous, on a plutôt tendance à en manquer un peu. Avant, les scientifiques disaient qu’il fallait en consommer au moins 110 mg, aujourd’hui d’autres disent qu’il faut monter jusque 200 mg.

Mais dans quoi va-t-on trouver la vitamine C ? Dans beaucoup plus de choses qu’on ne pense et qui sont, dans l’ordre d’importance : cassis, poivrons rouges, navets, litchi, citrons, kiwi, choux de Bruxelles, chou, groseille, orange, épinards et pommes de terre.

Selon le docteur Coudron, ce qui est surtout intéressant, c’est que les aliments qui contiennent beaucoup de vitamine C contiennent aussi beaucoup d’autres bonnes choses. On l’a compris, on privilégie la vitamine dans la nourriture. Mais si on doit quand même prendre des compléments parce qu’on n’a pas une alimentation assez variée, alors il faut opter pour des compléments naturels, comme l’acérola, une petite cerise qui est une sorte de concentré de vitamine.

On préférera ces compléments naturels à ceux de synthèse, parce que une fois de plus, ils contiennent d’autres substances qui sont utiles à l’organisme, contrairement aux produits chimiques.

Il existe également une idée reçue vis-à-vis de la vitamine C, disant que celle-ci est fragile face à la chaleur, et que les aliments cuits en contiendraient moins. C’est totalement faux. 

Un laboratoire liégeois a comparé la teneur en vitamine C d’éléments crus et cuits à différentes températures : 100°, 140° et 180°. Les chercheurs ont fait ça avec des lentilles, des pommes de terre, des carottes, du saumon et du poulet. Après cuisson, il n'y a pas de différence jusque 180 degrés et à partir de ce moment seulement, la différence est si minime que ce n’est pas significatif.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous