La ville de Zurich place des horodateurs pour ses prostituées

Photo d'illustration (enlèvement du dernier parcmètre londonien).

© Belga/Shaun Curry

30 déc. 2012 à 16:05 - mise à jour 30 déc. 2012 à 17:19Temps de lecture1 min
Par Belga News

Après le payement de la somme de 5 francs suisses (4,15 euros), les prostituées peuvent rester toute la nuit dans la zone prévue. L'horodateur effectue aussi une sorte de contrôle dans le secteur.

Pour pouvoir être prostituée à Zurich, il faut au préalable s'être enregistrée après de la police et des services sociaux. Cette démarche coûte 40 francs (33 euros) à la prostituée. Ce n'est d'ailleurs qu'uniquement munie d'un numéro de reconnaissance, à introduire dans l'appareil, qu'elle peut se procurer un ticket pour la nuit.

Dans un futur proche, la ville prévoit davantage d'horodateurs de ce type. Il ne s'agit pas d'une première mondiale. En effet, la ville allemande de Bonn en utilise déjà.

Belga

Recevez une fois par jour l'essentiel de l'info

Chaque matin vers 10h (du lundi au vendredi), recevez un condensé des principaux titres de la rédaction web de la RTBF. Et en cas d’événement majeur, soyez les premiers informés par nos newsletters flash.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous