RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Nivelles: l'ancien couvent des Récollets sera vendu

L'ancien couvent des Récollets, à Nivelles.

L’ancien couvent des Récollets est un des bâtiments emblématiques de Nivelles. Jouxtant l’église Saints Jean et Nicolas, ses parties les plus anciennes datent du XVIe siècle et il constitue une sorte de porte d’entrée à l’intra muros.

Après que le tribunal du travail qui y était implanté ait déménagé vers le nouveau palais de justice à la rue Clarisse, il était à l’abandon. En 2005, la ville avait alors décidé de le racheter à la Régie des Bâtiments. La procédure s’était conclue en 2007, avec l’acquisition de cet immeuble historique pour 1,4 million d’euros.

Mais depuis, tous les projets qui ont été élaborés pour donner une nouvelle destination à l’ancien couvent ont échoué. Il y a quelques mois, le collège a annoncé son intention de le vendre. Et la proposition définitive a été votée au conseil communal de lundi soir.

En réalité, il ne s’agit pas d’une simple vente. Vu le caractère patrimonial et historique du bâtiment, la vente est couplée à un appel à projets. Les acquéreurs potentiels doivent en effet constituer un dossier dans lequel ils présenteront ce qu’ils veulent faire de l’immeuble. Et dans ce cadre, le prix proposé - la Ville en veut 1,5 million minimum - ne sera qu’un critère parmi d’autres pour la sélection de la meilleure offre.

La qualité architecturale du projet comptera pour une plus grande part. Et le collège exigera notamment la préservation des façades, de la toiture et des fenêtres ogivales qui donnent sur le cloître existant. Ce dernier n’est pas compris dans la vente: il reste propriété de la fabrique d’église Saints Jean et Nicolas.

Pour le reste, le promoteur sera libre de donner l’affectation qu’il veut à son acquisition: logements, mixité logements et commerces, bureaux, la Ville est ouverte à toutes les propositions. Et elle souligne que la parcelle de 37 ares permet la construction d’une extension si l’unité architecturale est sauvegardée. Un jury sera constitué pour sélectionner les offres, et le choix définitif sera opéré le 28 janvier.

Pour le collège, il était impossible d’assurer la rénovation, d’autant que les balises budgétaires fixées à toutes les communes wallonnes compliquent les investissements de ce type. " On sera très attentif à ce que le site pourra devenir, indique le bourgmestre Pierre Huart. Comme nous n’avons pas besoin de ce bâtiment et qu’on s’assure de sa conservation au travers d’un appel d’offres, c’est cohérent. "

Une vision que ne partage pas du tout l’opposition socialiste. Celle-ci rappelle que l’administration communale est à l’étroit dans ses locaux de la Grand-Place. Ceux-ci datent de 1952, quand Nivelles comptait 7.000 habitants. Aujourd’hui, il y en a 20.000 de plus. L’ancien couvent des Récollets constituait une solution idéale pour implanter les bureaux de l’administration. C’est pour cela que la décision d’achat avait été prise à l’époque par une majorité MR-PS.

Pierre Huart en faisait déjà partie, mais il estime aujourd’hui que cette idée de sortir l’administration de l’hyper-centre n’était pas bonne. La vente a été votée lundi soir majorité contre opposition, les socialistes parlant d’une " grosse erreur ".

Vincent Fifi

Sur le même sujet

L'avenir du couvent des Récollets suscite l'inquiétude des Nivellois

Regions

Couvent des Récollets: trop cher à rénover, la ville de Nivelles revend

Regions

Articles recommandés pour vous