Regions Liège

La Ville de Liège se dote de l’application APP-Elles pour lutter contre les violences sexistes et sexuelles

© Tous droits réservés

08 déc. 2022 à 16:09Temps de lecture2 min
Par Bénédicte Alié

En Belgique, 12.000 cas de violences sexuelles sont signalés chaque année. Dès l’âge de 16 ans, 1 femme sur 5 est victime d’agression sexuelle au moins une fois.

Comment lutter contre ces violences et de la manière la plus adaptée à notre époque ?

La Ville de Liège se dote désormais d’une application destinée aux victimes mais également aux témoins de violences sexistes et sexuelles. App-Elles, c’est le nom de cette application solidaire déjà utilisée dans une trentaine de pays et qui permet d’alerter des proches et/ou la police en cas d’agression. "Très concrètement, cette application permet de désigner trois contacts de confiance qui, une fois alertés, pourront géolocaliser la personne en situation d’insécurité ou en réelle situation d’urgence, en cas d’agression. Cette application permet vraiment de créer un environnement sécurisé autour de la victime qui peut également entrer en contact avec des professionnels, soit au niveau du tchat ou de la Ligne d’écoute Violence 0800 30 30 " explique Sarah Debouny, Cheffe de projet au sein du Plan de Prévention de la Ville de Liège.

Pour le bourgmestre de Liège, Willy Demeyer, il s’agit de mettre les nouvelles technologies au service de la sécurité des citoyens et des citoyennes. "J’ai le sentiment que c’est un instrument particulièrement adapté pour répondre aux situations de malaise, à un sentiment d’insécurité mais aussi pour répondre à des agressions réelles. La personne en situation de détresse sait que, sur un simple geste, elle peut donner l’alerte en se connectant à trois personnes de confiance qui vont pouvoir réagir rapidement et de la meilleure manière."

La Police de Liège mais également l’AGEL, l’Association générale des étudiants liégeois, s’associent à l’utilisation de cette application. " Nous sommes une ville universitaire. Il n’y a pas d’université sans guindaille, pas de guindaille sans plaisir mais aussi sans risque" poursuit Willy Demeyer. L’AGEL lancera une première campagne durant ce mois de décembre et communiquera à nouveau après la session d’examen de janvier. Un premier bilan sera réalisé après la Saint-Torê, à la fin des festivités estudiantines.

Le partenariat avec la Fédération Wallonie Bruxelles permet également d’avoir une connaissance de tous les services d’aide aux victimes de violence présents en Wallonie et à Bruxelles. L'application App-Elles est téléchargeable gratuitement. 

 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous