Regions Hainaut

La Ville de Charleroi va procéder à la rénovation énergétique de plusieurs écoles et complexes sportifs

Paul Magnette, bourgmestre de la Ville de Charleroi, Philippe Henry, ministre wallon de l’Energie, et Grégoire Dallemagne, CEO de Luminus, ont signé un contrat de performance énergétique, lequel devrait permettre d’ici 2025 de réduire la consommation d’én

© Martin Caulier

07 sept. 2022 à 18:45Temps de lecture1 min
Par Belga (édité par Pierre Buchkremer)

La Ville de Charleroi et l’entreprise Luminus Solutions ont signé mercredi, à Charleroi, un contrat qui conduira à la rénovation énergétique de 16 bâtiments communaux pour un montant de quelque 76 millions d’euros incluant, au-delà du coût des travaux, celui de la maintenance durant 15 ans.

Ce contrat est le résultat d’une procédure de marché public lancée par la centrale d’achats RenoWatt dans le cadre des missions qui lui ont été déléguées. Créé pour soutenir les entités publiques dans leur transition énergétique, l’outil régional agit auprès des communes dans ce genre de dossiers notamment en conduisant les études techniques, en calculant la rentabilité et en travaillant au plan financier.

Le marché public en question est de type "performanciel". Autrement dit, il fixe des performances à atteindre en termes de consommation énergétique et d’émissions de CO2 à Luminus Solutions et au consortium de partenaires qui s’est formé autour de l’entreprise, avec un mécanisme de bonus-malus par rapport aux résultats engrangés.

Les travaux doivent permettre de réduire de 51,2% l’énergie primaire consommée et de 58,3% les émissions de gaz à effet de serre. Ils consistent en différentes interventions : isolation de façades, remplacement de châssis, pose de panneaux solaires, rénovation de chaufferies ou installation de ventilation sur la quasi-totalité des sites.

La Ville de Charleroi devrait investir l’essentiel des 76 millions d’euros sur fonds propres (budgets extraordinaire et ordinaire). Des subsides sont toutefois prévus dans le cadre du programme Ureba ou de la Politique intégrée de la ville. La Ville de Charleroi compte aussi se porter candidate à des fonds du Plan de relance de la Wallonie.

Selon certaines simulations, l’énergie non consommée grâce aux travaux pourrait permettre de réaliser entre 1,5 et 2 millions d’euros d’économies par an.

Les bâtiments communaux concernés

8 écoles

  1. Ecole de l’Alouette
  2. Ecole Bosquetville
  3. Ecole Gohyssart
  4. Ecole du Nord
  5. Ecole du Roton
  6. Ecole Industrielle
  7. Ecole de la Duchere
  8. Groupe scolaire rue Soleimont

6 complexes sportifs

  1. Mont-sur-Marchienne
  2. Belle-Vue
  3. Asie
  4. Ransart
  5. Roux
  6. Complexe de l’environnement

+ la crèche de l’espoir et la Salle polyvalente Ballens

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous