RTBFPasser au contenu
Rechercher

Immobilier

La Ville de Bruxelles limite l’augmentation des loyers : un exemple à suivre pour le Syndicat des locataires

26 juin 2022 à 13:36Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Marie-Laure Mathot

Le Syndicat des Locataires a estimé dimanche que la ristourne d’indexation accordée cette année par la Régie foncière de la Ville de Bruxelles aux locataires de ses plus de 3500 logements constitue un signal positif.

Il en faudrait cependant bien plus à l’échelle de la Région bruxelloise que "ce geste fort de la part d’un pouvoir public", juge-t-il.

La Régie foncière de la Ville de Bruxelles, qui a en portefeuille plus de 3500 logements, a décidé de ristourner cette année aux locataires de ceux-ci la partie du montant qui dépasse les 5% d’augmentation liée à l’indexation.

"Pourquoi limiter cela à la Régie et pas l’étendre au parc de logements du CPAS ? Pourquoi appliquer la ristourne à partir de 5% au lieu de 2% comme le veulent les associations de locataires ?", a demandé le secrétaire général du Syndicat des Locataires, José Garcia.

Le Syndicat des Locataires espère que d’autres pouvoirs publics bruxellois qui possèdent également un parc immobilier locatif (e.a. le Fonds du Logement) opteront pour un plafonnement de l’indexation à 2%.

"Nous espérons également que cette prise de position courageuse et essentielle pour les locataires bruxellois serve d’exemple au gouvernement régional qui hésite encore à prendre cette mesure de pure justice sociale. Nous restons abasourdis par le fait que le ministre Clerfayt (Défi) bloque le projet de limitation à 2% de l’indexation défendu par la secrétaire d’État Ben Hamou (PS), en affirmant péremptoirement qu’une telle mesure se retournerait contre les locataires."

Serve d’exemple au gouvernement régional

"Nous n’avons donc pas peur de demander à l’exécutif régional et à M. Clerfayt de nous faire mal en adoptant la limitation de l’indexation des loyers à deux pour cent", a ajouté José Garcia.

Sur le même sujet

En France, le gouvernement propose de plafonner la hausse des loyers à 3,5% pendant un an

Immobilier

Logement à Bruxelles: l'opposition doute que les allocations-loyers auront été payées d'ici la fin de l'été

Regions

Articles recommandés pour vous