Regions

La venue d'Ikea à Mons ne fait pas que des heureux

Le futur magasin montois devrait faire 35 000 m² et créer près de 650 emplois.

© Belga

09 juil. 2012 à 07:10Temps de lecture1 min
Par OPPENS Xavier Van

L’arrivée d’Ikea est prévue courant 2015, dans le zoning des Grands Prés. L’investissement est colossal : on parle de plus de 140 millions d'euros, près de 35 000 m² de bâtiments et la création de quelque 650 emplois (directs et indirects) pour Mons et sa région.

Le politique applaudit. Le grand public aussi. Pourtant, certains se méfient des effets d’annonce. L’arrivée d’un groupe de cette ampleur va créer de l’emploi mais il va aussi en détruire. "Cela s’apparente à de la malhonnêteté intellectuelle, regrette Alexandre Bertrand de "Mons Equitable". On ne tient pas compte de tous ces emplois qui existent déjà sur la zone de chalandise." Une zone qui couvre tout le Hainaut mais qui s’étend aussi à une partie de la province de Namur et du nord de la France.

Énormément d’emplois risquent donc d’être perdus suite à la venue du géant suédois ; dans le pire des scénarios, le collectif "Mons Equitable" envisage la faillite pure et simple pour plusieurs enseignes de décoration ou de meubles.

Autre secteur pointé du doigt : l’Horeca. "Ikea a vraiment une politique de produits d’appel, explique Alexandre Bertrand. Notamment pour leurs produits d’alimentation, le midi. Ils proposent des plats à des prix révolutionnaires : leurs boulettes suédoises se vendent 3,50 euros et leur steak-frites à 2,50 euros le plat adulte ! En termes de prix de revient, c’est tout simplement impensable pour les producteurs. Comment peuvent-ils aller chercher des prix aussi bas et surtout vendre aussi peu cher ?" Et le collectif de redouter une nouvelle fois pour les plus petits producteurs incapables de s’aligner…

Charlotte Legrand

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Ikea ne pourra pas vendre ses boulettes et autres biscuits suédois en Inde

Economie

Chiffre d'affaires en hausse, IKEA Belgique a des projets à Mons, Hasselt et Anvers

Economie

Articles recommandés pour vous