RTBFPasser au contenu

Medias

La Sûreté de l'Etat se méfie des BlackBerry de nos ministres

La Sûreté de l'Etat se méfie des BlackBerry de nos ministres

Comme beaucoup de ses ministres, Yves Leterme ne peut pas se passer de son BlackBerry. Mais dans un avis au ministre de la Justice Stefaan De Clerck, la Sûreté estime que l'échange d'informations confidentielles et/ou politiques par mail serait "légalement interdit", écrit De Morgen.

Les articles parus à ce sujet dans Le Monde ont inquiété le sénateur Paul Wille de l'Open VLD qui a interrogé le ministre de la Justice. Des informations sensibles concernant la construction du nouvel Airbus avaient été envoyées par des hauts fonctionnaires. Le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDN) s'en était inquété : ces échanges auraient pu tomber aux mains du concurrent Boeing.

Il existe pourtant une interdiction pour les hauts fonctionnaires français d'utiliser le BlackBerry pour échanger des données confidentielles mais elle est peu respectée.

Aux Pays-Bas aussi, les Renseignements généraux (AIVD) recommandent aux ministres, parlementaires et fonctionnaires de ne pas envoyer des données confidentielles par BlackBerry.

En Belgique malgré la mise en garde de la Sûreté de l'Etat, le ministre de la Justice n'envisage pas d'interdire le BlackBerry.

 

JFH avec De Morgen

Articles recommandés pour vous