RTBFPasser au contenu
Rechercher

La Trois

La sublime Venise et ses mystères

28 juin 2022 à 12:22 - mise à jour 04 juil. 2022 à 07:10Temps de lecture2 min
Par Ariane Denis

Venise est sans conteste la ville la plus exotique d'Europe. Cité labyrinthe de 118 îlots, ville-musée fière de sa longue et tumultueuse histoire, lieu suspendu entre terre et mer, la Sérénissime est aussi et avant tout LA ville mystérieuse par excellence. 

À quel destin malheureux Marino Faliero, le doge maudit de la " Dominante " a-t-il été confronté ? Comment Veronica Franco, la plus célèbre courtisane de Venise, se retrouva au cœur d'un jugement orchestré par l'inquisition d'Etat ? Les murs de la Scuala Grande di San Rocco portent un message secret et caché se référant à Guillaume Postel. Mais qui était ce penseur humaniste devenu hérétique ? Comment Giacommo Casanova a-t-il pu s'échapper de la prison la plus terrifiante de Venise : " la prison des plombs " ? Pourquoi Poveglia, île vénitienne abandonnée est surnommée " l'île maudite " ? Ces lieux et ces personnages racontent une autre histoire de Venise... déroutante parfois, passionnante toujours.

"Venise et ses mystères" un documentaire de Pierre Lalanne à revoir sur la Trois le 07/07 à 23h55.  A REVOIR SUR AUVIO 90 JOURS

Sur les traces de Casanova à Venise

@Silvia's Rights

Casanova incarnait pleinement le XVIIIe siècle vénitien : un monde de frivolité, d’indiscipline, de fêtes sans fin, de jeux, de banquets et d’escapades audacieuses.  Giacomo Casanova était un aventurier, un écrivain, un briseur de cœur et même un agent secret. Sa vie était un mélange de luxe, d’aventure, d’amour et de jeu, mais aussi de prisons sordides, d’évasions nocturnes à travers les rues et les canaux, d’exil et d’errances sans fin.

L’histoire raconte qu’il avait l’habitude de rencontrer ses amants dans le quartier du Rialto, où l’on trouve encore les anciennes tavernes qu’il fréquentait. Il y avait des centaines de femmes dans la vie de Casanova. L’une des aventures les plus légendaires du séducteur fut celle avec celle qu’il appela M.M., une religieuse cloîtrée, peut-être une noble de l’aristocratie vénitienne. Casanova était certainement un grand séducteur, un joueur endurci au Casinò di Venezia, mais aussi un voyageur et un aventurier.

Il fut l’un des rares à s’échapper des Piombi, les terribles prisons du Palais des Doges, où il avait été emprisonné pour libertinage, magie, franc-maçonnerie et diffamation des institutions. Il a réussi, grâce à l’aide de son compagnon de cellule, à s’échapper par-dessus les toits en passant par un trou dans le plafond, puis en se faisant passer pour un visiteur piégé dans le bâtiment.

Sur le même sujet

Le maire de Venise dénonce "deux idiots" en ski nautique sur le Grand Canal

Monde

Articles recommandés pour vous