RTBFPasser au contenu

Max et Vénus

De New York à Londres, la story de Niki Kopcke

De New York à Londres, la story de Niki Kopcke

Fille d'un père allemand et d'une mère Gréco-Américaine, elle grandit à New York sous l'oeil bien veillant d'une nounou grecque :  Maria Marouli. Alors tout juste arrivée aux Etats-Unis et ne parlant pas l’anglais, Maria ne pouvait trouver d’autres emplois que ceux de nounou, de femme de ménage ou de cuisinière. Son mari refusant qu’elle crée la petite entreprise dont elle rêvait – sa propre boulangerie – elle devient la nounou de Niki pendant de longues années. Niki garde pour toujours le souvenir de la cuisine de Maria, et s’aperçoit très tôt que de nombreuses femmes immigrées ont très peu d’opportunités en matière d’emploi.

Une fois son diplôme d’économie politique en poche, elle décide de créer à Londres, en 2011, Mazi Mas, un restaurant qui se voulait éphémère pour y embaucher précisément ces femmes immigrées, précarisées ou isolées ne pouvant trouver que des emplois précaires ou des occupations de bénévoles.  L’affaire a démarré avec 2 femmes, puis 3 puis 10.

Mazi Mas ("mange avec nous" en grec) n'a plus rien d'éphémère mais un restaurant qui se veut compétitif tout en offrant de vrais emplois rémunérateurs à des femmes qui avaient du mal à en trouver et en servant de bons plats à des clients. Sans oublier la notion de lien entre les salariées mais aussi avec les clients : sur chaque table se trouve un livre rattraçant les parcours de vies des femmes qui sont en cuisine. Car comme dit Niki : "Si vous rencontrez une personne et qu’elle cuisine pour vous, vous ne pouvez pas la haïr!”
 

Près de chez nous aussi, des initiatives semblables à celle de Niki Kopcke existent comme, pour ne citer qu'eux, les restaurants sociaux :

  • Antoinette à Schaerbeek est un restaurant qui permet aux apprenti(e)s et étudiant(e)s de mettre en pratique leur formation. Antoinette est donc avant tout d’un lieu d’apprentissage et de formation.
  • Cannelle - le Pavillon est un restaurant où travaillent de nombreuses femmes en réinsertion professionnelle. Ce restaurant social se stiue au coeur du parc Reine-Verte à Schaerbeek.
  •  BelMundo, un restaurant social, durable, slow food et zero waste (20/20!)
  • Le Refugee Food Festival, initiative internationale de formation et valorisation des réfugiés qui est passée par la Belgique en juin dernier et devrait remettre ça en 2018.
  • Le RéCho, camion solidaire européen qui est sur tous les fronts : sensibilisation, formation, vivre-ensemble, projets d’insertion professionnelle,...

 

Bref, la nourriture n’en finit pas de nous rassembler, et c’est plutôt une bonne nouvelle...

La story de Niki Kopcke

Max & VÉNUS

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous